Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




9 mai au 5 septembre. Exposition Basquiat à la fondation Beyeler, Bâle (Suisse). Par Jacqueline Aimar

Vaste rétrospective consacrée au célèbre peintre et dessinateur américain Jean-Michel Basquiat (1960-1988). Organisée à l’occasion du cinquantième anniversaire de la naissance de cet artiste tragiquement disparu à 27 ans seulement, cette exposition est la première de cette envergure à être présentée en Europe.


Ses oeuvres sont marquées par l’intensité et l’énergie qui ont également défini sa brève existence.

Jean-Michel Basquiat: Sans titre (1982) Collection privée, courtesy Tony Shafrazi Gallery © 2009 Jean-Michel Basquiat / ProLitteris, Zurich
Jean-Michel Basquiat: Sans titre (1982) Collection privée, courtesy Tony Shafrazi Gallery © 2009 Jean-Michel Basquiat / ProLitteris, Zurich
Non content de créer en un temps record - huit ans seulement -, une oeuvre de grande ampleur s'inscrit ainsi dans la lignée d’Egon Schiele, Basquiat a également su imposer de nouveaux éléments figuratifs et expressifs, qui ont pris leur place à côté de l’art conceptuel et du Minimal Art dominants.

À 21 ans, il fut l’un des plus jeunes participants de la Documenta et un précurseur déterminant du courant des « Jeunes sauvages », ainsi que de l’art des années 1990.
Accueil enthousiaste pour ses oeuvres en Europe surtout, puis succès aux États-Unis. L’ascension vertigineuse de ce jeune artiste, né d’une mère portoricaine et d’un père haïtien, en a scandalisé plus d’un dans son pays d'autant que Basquiat n’avait suivi aucune formation artistique et était issu de l’Underground new-yorkais.
A 18 ans il couvrait déjà des murs d’immeubles et des wagons de métro de ses graffiti sauvages, inspirés par la colère. Ses images chargées de symboles exprimaient avec une grande énergie sa volonté de lutter contre le capitalisme, les inégalités et le racisme. Il trouvait les sources d’inspiration de ses compositions hostiles à la hiérarchie et aux règles dans la BD, les dessins d’enfants, et la publicité aussi bien que dans la culture aztèque, africaine, grecque, romaine et quotidienne. Ses oeuvres, bourrées de silhouettes squelettiques et de pictogrammes, ont toujours été d’ actualité et d’une force explosive suprême.
Cette exposition en forme de rétrospective s’attache à faire redécouvrir une des personnalités les plus fascinantes de l'histoire de l'art.

Pratique

Fondation Beyeler
Baselstrasse 101, CH-4125 Riehen/Bâle, SUISSE
Fax +41 (0)61 645 97 19
www.beyeler.com
Horaires
Tous les jours de 10h à 18h, le mercredi jusqu’à 20h
Tarifs
Adultes CHF 23.–
Handicapés, groupes de 20 personnes, prix réduit
étudiants, jeunes et enfants à partir de 11 ans
Enfants de moins de 10 ans et membres de l’Art Club gratuit
Passe famille CHF 46.–
Tous les lundis (sauf jours fériés) 10–18 h et le mercredi 17–20 h tarifs d’entrée avantageux
Visites privées de groupes à partir de CHF 510 -


pierre aimar
Lundi 18 Janvier 2010
Lu 3861 fois


Commentaires articles

1.Posté par MAISON DES JAUNES ET DE LA CULTURE le 16/08/2010 16:21
pouvez vous nous donner le tarif des entrées pour le lundi 23 aout 2010 ? merci.
r.silvent

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter