Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




9 au 28 mars. «Lignes de chance». Actualité du dessin contemporain à la Fondation Ricard, Paris

A l’occasion du salon du dessin contemporain, la Fondation d’entreprise Ricard et les Beaux-arts de Paris s’associent pour présenter sélection d'oeuvres d'étudiants et jeunes artistes diplômés de l'Ecole, dont la pratique du dessin est le fondement de l'oeuvre.
Une proposition de Bernard Moninot et François Bouillon. Exposition du 9 au 28 mars 2010


L'apparition d’un nouveau dessein

Théodora Fragiadakis, « les joueurs », 2009 feutres et crayons de papier, © de l’artiste
Théodora Fragiadakis, « les joueurs », 2009 feutres et crayons de papier, © de l’artiste
Avec Alex Besikian, Céline Biewesch, Jean-Baptiste Calistru, Claire Chandelier, Marie-Anna Delgado, Théodora Fragiadakis, Julie Fruchon, Judith Guibert, Kristina Heckova, Marc Johnson, Tshituka Patricia Kutendakana, Anne Leclerc, Marlène Mocquet, Juliette Mogenet, Adèle Occuly, Aurore Pallet, Luna Picoli-Truffaut, Hélène Rivière, Lionel Sabatté, Julien Segard, Augustin Steyer, Xue Sun, Fanny Terrier, Lei Xie, Anaïs Ysebaert
L'art détient sur nous-mêmes un savoir qui excède tout autre, et ce savoir est conformé comme un dessin, non comme un langage. Jean Luc Nancy*

« La relation traditionnelle du dessin à l'idée, à la possibilité d'observer dans ses traces le processus créateur lui-même, augmenté de nos jours des possibilités offertes par les techniques et matériaux nouveaux, permettent de concevoir tout autrement l'espace et la matérialité du dessin contemporain.
Le propos de l’exposition à la Fondation d’entreprise Ricard est de présenter des ensembles de travaux graphiques d’une vingtaine de jeunes créateurs tous issus de l'Ecole des beaux-arts, pour qui cette pratique est centrale et un moyen d'expression autonome.
Le dessin est pratiqué à l'aide de médiums et supports traditionnels, mais il peut aussi avoir recours à d’autres supports hors papier.
Dessin sériel, dessin en installation, dessin mural, dessin en mouvement etc.…les oeuvres exposées témoignent de partis pris esthétiques très divers, affirmant tous dans leurs formes ou dispositifs une grande singularité.
Ces oeuvres et ces recherches graphiques attestent de l’apparition d’un nouveau dessein, un dessin élargi (au sens où Novalis avait pu parler de "poésie élargie") où la notion même de dessin se renouvelle constamment. »
Bernard Moninot

* extrait de Le dessin au plaisir, Editions Galilée, p 63

FONDATION D'ENTREPRISE RICARD
Entrée libre du mardi au samedi de 11h à 19h
12 rue Boissy d'Anglas 75008 Paris
T. 33 (0)1 53 30 88 02


pierre aimar
Jeudi 21 Janvier 2010
Lu 1620 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter