Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




9 au 14 février Estelle Jourdain expose à la Galerie du Tableau à Marseille

Mes recherches portent sur la définition et la représentation de l’interstice, espace très particulier.
La frontière, la limite entre les choses, forme un espace en soi.
Dans cet « entre-deux » peuvent se rencontrer les contraires, les complémentaires.


À la lisière…

9 au 14 février Estelle Jourdain expose à la Galerie du Tableau à Marseille
Cet espace entre les espaces, ce trait d’union, demeure au centre de ma problématique. Je définis et redéfinis ce lieu virtuel à l’infini : de quelle nature est-il ? Quelle en est sa fonction ?
Ces questionnements induisent de nouvelles perceptions de ce monde impalpable.
Je fragmente l’espace, j’opère une dissection intuitive, je l’isole par l’épure ou encore je prélève des fragments d’espaces pour en créer de nouveaux. L’intention étant d’atteindre l’essence, de frôler un état originel et simple où tout est rythme, alternance et vibration : ce vide, ce silence d’où émergent altérité et matière. Il suffit de parler de l’absence pour la révéler, il en est de même pour la matière et l’espace. L’un ne va pas sans l’autre, le vide appelle le plein, la séparation, le lien. Ce qui m’intéresse est le passage étroit, entre ces deux états simultanément antagonistes et complémentaires, semblable à un espace de respiration ou à une infime scission « entre » ce qui relie la fin d’un état circonscrit et le début d’un autre.
Ce lieu unique devient un instant en suspens, une pointe d’équilibre… La limite est alors un espace à part entière. Le système d’assemblage me permet de recréer ces interstices.

L’« objet » est un appel à l’expérience de l’espace.
Dans chaque acte, je choisis les formes et les éléments à représenter, leur source étant une référence immédiate à mon propos. Les matériaux, bruts, sont choisis simplement pour évoquer.
Je retrouve ensuite mon obsession de la pesanteur et de l’espace..J’expérimente l’intervalle entre enracinement et infini.

Exposition du 09 au 14 février 2009
Du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 15h à 19h.
Le samedi de 10h à 12h et de 15h à 18h
Galerie du tableau
37 rue Sylvabelle
13006 Marseille

galeriedutableau@free.fr
galeriedutableau.free://
galeriedutableau.free


galeriedutableau@free.fr
Vendredi 30 Janvier 2009
Lu 296 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter