Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




8 avril au 12 mai 2010, installation de Voluspa Jarpa « L'Effet Charcot » à la Maison de l'Amérique latine, Paris

La Maison d l'Amérique latine présente, sur une proposition d'Albertine de Galbert, une installation de l'artiste chilienne Voluspa Jarpa.


Il pourrait s'agir d'un essaim d'insectes ou d'une nuée d'oiseaux.

 8 avril au 12 mai 2010, installation de Voluspa Jarpa « L'Effet Charcot » à la Maison de l'Amérique latine, Paris
A première vue, difficile de distinguer les petits corps de femmes se contorsionnant en apesanteur dans les installations de Voluspa Jarpa.

Vingt huit mille six cent quarante neuf hystériques pour être exact, provenant directement des archives photographiques du docteur Jean Martin Charcot, chef de file de l'Ecole de la Salpêtrière pour ses travaux sur l'hypnose et l'hystérie.
Le hasard a voulu que cette maison ait été celle du célèbre docteur à la fin du XIXe siècle. Les hystériques de Voluspa Jarpa ont ainsi trouvé un refuge idéal pour leur migration depuis le Chili.

Voluspa Jarpa s'intéresse aux empreintes laissées par des traumatismes : dans la société, dans l'histoire, dans la sphère publique ou privée.
Son travail sur l'hystérie est une démonstration de cette mise en abîme, les contorsions de l'hystérique en crise "signifient" littéralement le traumatisme oublié. le corps devient la mémoire effacée par l'esprit.
Voluspa Jarpa est née en 1971 à Rancagua au Chili. Elle a fait de études d'arts visuels à l'Université de Chili.

Maison de l'Amérique latine
217 boulevard Saint-Germain
75007 Paris.
T. 01 49 54 75 00 ou contact@mal217.org
Exposition ouverte du lundi et vendredi de 11h à 20h et le samedi de 14h à 18h. ENTREE LIBRE


dufayet.com@wanadoo.fr
Mardi 6 Avril 2010
Lu 2034 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter