Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



8 au 31 juillet 2010, Avignon Off, « Salut mon vieux » Interprété par David Poirot au Laurette Théâtre Avignon

Seul sur scène, Poirot est quelque peu excentrique et nous fait partager les expériences formidables et pourtant si ordinaires qu’il a vécues. On retiendra le réalisme effrayant qu'il nous offre lorsqu’il révèle ce que notre société réserve à nos aînés ; il nous parle des personnes âgées et des conditions terribles des maisons de retraite.


Poirot est contradictoire : à la fois drôle et saisissant, triste et joyeux, touchant et incisif, tout cela sans qu’il ne s’en aperçoive, ce qui aboutit à un comique peu ordinaire.

« Faire rire sur le thème de la vieillesse, le pari est osé.Et réussi. A la fois drôle et touchant, le texte de Laurent Guyot (scénariste de films d'André Téchiné) décrit sans pathos l'existence dans « ces lieux de vie où on attend la mort ». A travers des personnages dont on devine qu'il les a rencontrés, Poirot gratte là où ça fait mal. Mais toujours avec un sourire débordant de tendresse et d'humanité ».
Télérama

« Rire de la vieillesse sans la moindre moquerie et avec une formidable tendresse, c'est le pari gagné... On sourit constamment à cette peinture du troisième âge ».
Le Parisien

David Poirot, interprète parrainé par Nelson Monfort. Présentateur des téléfilms du festival de la télévision Luchon en collaboration avec Serge Moati.
Ni One-Man-Show ni Stand-Up, malgré la présence seul en scène de l’interprète, « Salut Mon Vieux » est un récit inspiré d’une histoire vraie. La sienne.

Tout a commencé il y a trois ans. En même temps qu’il court les castings, qu’il prend des cours de théâtre pour devenir le grand comédien qu’il rêve d’être, David Poirot accepte un poste d’animateur dans une maison de retraite médicalisé. Sans aucune expérience, il apporte sa joie et sa bonne humeur auprès de ces personnes âgées, pour la plupart délaissée, et dont il devient très proche. Cependant, en s’investissant au-delà de ce qu’on lui demande, s’attachant à chaque individu au-delà du raisonnable, David en vient à perturber le fonctionnement de l’institution.

Suite à un conflit avec la direction, David est mis à pied.
Il rencontre dans les rues de Montmartre, et plus précisément sur le zinc d’un bistrot, un comédien plus aguerri, François Delaive à qui il raconte ses malheurs. Très vite, l’idée germe d’en faire un spectacle. Avec la complicité de Laurent Guyot, scénariste et dialoguiste d’André Téchiné, qui tombe sous le charme de cette aventure du quotidien, ils montent en quelques mois la première version de « Salut Mon Vieux (notre avenir en question, Poirot en parle) ».

« Salut mon Vieux » a été à l’affiche pendant deux ans et 90 représentations dans un petit théâtre Montmartrois. Amateurs de théâtre, professionnels de la santé, ou simples curieux, petits et grands, jeunes ou moins jeunes, tous ont répondu présent. A chaque fois, éclats de rire, francs ou grinçants, torrents de larmes ou débordements d’émotions ont accueillis le spectacle, provoquant des réactions enthousiastes, des débats passionnés, un engouement spontané, au point qu’il est aujourd’hui sollicité par des écoles de futurs infirmières, d’aides-soignantes, d’ergothérapeutes et d’animateurs. Suite à une demande de spectateurs et de professionnels du milieu paramédical, David a même convaincu un éditeur pour éditer le texte de Laurent Guyot, courant du mois de juillet.

Pari dingue : une représentation exceptionnelle au quelle personne ne croyait a eu lieu le 28 septembre 2009 dans la Grande salle du Théâtre de Paris. Sans aucune publicité, David l’a remplie… Plus de 940 spectateurs sont venus applaudir les aventures de Poirot.

Plusieurs dates en Province sont aujourd’hui prévues. La dernière a eu lieu, avec un beau succès, en clôture des Estivales du Rire de Dinard, le 8 mai 2010, en présence de Nelson Monfort.

Grâce à cette ténacité, David Poirot a convaincu FMD Production et Francky Mermillod, le tourneur, diffuseur et producteur de Christophe Aleveque (entre autre) de le prendre sous son aile. Ainsi, David posera son balluchon à Avignon, du 8 au 31 juillet, tous les jours à 12h45, au Laurette Théâtre (16/18 rue Joseph Vernet, place Crillon) dans le cadre du Off du Festival. Ce nouveau pari en cache d’autres.

Un nouveau spectacle est en cours d’écriture. « Poirot, Chapitre Deux », une suite mais pas exactement de « Salut Mon Vieux », dans lequel David, clown naïf, abordera encore une fois un sujet épineux, avec toute sa franchise et sa légèreté. L’identité.

Spectacle seul en scène « SALUT MON VIEUX »
Interprété par David Poirot, une mise en scène de François Delaive, un texte de Laurent Guyot.
Producteur, diffuseur et tourneur, FMD Production.

www.myspace.com/fmdproduction
www.fmdproduction.com
francky.mermillod@free.fr

Laurette Théâtre Avignon
16/18 rue Joseph Vernet
Place Crillon, 84000 Avignon.
Du 8 au 31 juillet à 12h45.


pierre aimar
Jeudi 8 Juillet 2010
Lu 1101 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 83





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...



Venise ? Ici ou ailleurs ?

Venise ? Ici ou ailleurs ?


Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément

Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément