Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




8 au 31 juillet 2010, Avignon Off, Kefar Nahum // Cie Mossoux - Bonté, théâtre des Doms

Un monde d’objets, d’objets de rien, récoltés au hasard des tournées, auxquels on prête une âme, des désirs humains, des pulsions animales. Incarnation, dévoration, incarnation, dévoration. Ils nous refont le grand bordel de l’humanité.


Kefar Nahum // Cie Mossoux - Bonté. De Nicole Mossoux, Mise en scène Patrick Bonté & Nicole Mossoux

Jeux de pouvoir et droit de cuissage, monstrueux accouplements, accouchements contre-nature, violences inexpliquées, exécutions sommaires prennent place dans un cortège d’incessantes transfigurations, auxquelles même le corps du manipulateur n’échappera pas, absorbé comme autant de matière - chair et os.

À propos de la compagnie Mossoux-Bonté //
Depuis leur rencontre en 1985, Nicole Mossoux et Patrick Bonté ont réalisé trois films et vingt-deux spectacles, conçus tantôt par l'un, tantôt par l'autre.
Située aux frontières de la danse et du théâtre, la recherche qu'ils mènent vise à fondre ces deux disciplines en un seul langage, en partant de thématiques précises qui trouvent leur formulation dans le mouvement.
Leurs spectacles, qui interrogent toujours la présence de l’acteur/danseur, cherchent à créer un trouble dans lequel le spectateur puisse se sentir personnellement impliqué, où son individualité soit seul guide pour l’émotion.
Au-delà d’un indéniable « style » propre à la Compagnie, le parcours de celle-ci dessine à chaque fois un nouvel univers, touche à une problématique particulière, que ces spectacles soient intimistes ou qu’ils rassemblent un plus grand nombre d’interprètes. Entre intentions théâtrales et prolongements gestuels, chaque création se cherche un ton et un langage qui lui soient propres, même si l'étrange y côtoie toujours le familier.
Compagnie bicéphale, elle nous emmène également, presque alternativement, vers les pôles masculins et féminins d’une vision créatrice qui tendrait à une réelle complémentarité.
Les spectacles de Nicole Mossoux et Patrick Bonté ont été présentés dans une trentaine de pays.
Patrick Bonté vient de reprendre la direction des Brigittines, Centre d’Art Contemporain du Mouvement et de la Voix de la Ville de Bruxelles


pierre aimar
Jeudi 8 Juillet 2010
Lu 639 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 82





Inscription à la newsletter