Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




8 au 30 juillet, festival Avignon Off, La Sans pareille compagnie joue La Campagne à l'Espace Roseau

La Sans pareille compagnie présente "La campagne", une pièce anglaise de Martin Crimp, traduite par Philippe Djian..... tous les jours à 16 h à l'espace Roseau du festival Avignon Off .....Suspens, humour noir, sensualité.....


8 au 30 juillet, festival Avignon Off, La Sans pareille compagnie joue La Campagne à l'Espace Roseau
Pourquoi le docteur Richard et sa femme Corinne ont-ils quitté Londres pour vivre à la campagne?
Pourquoi Richard ramène-t-il un soir au domicile conjugal une inconnue qu'il a trouvée étendue, dit-il, sur le bas-côté de la route?
C'est ici que la pièce commence et que se tend son ressort: le doute.
Il pourrait s'agir d'une énigme policière, car toutes les composantes en sont réunies, et de la façon la plus subtile. Il ne s'agit pas toutefois, ici, de dissiper le doute, mais d'en explorer les infinis méandres, à la recherche d'une vérité qui se dérobe sans cesse, faisant naître, dans sa fuite, de nouvelles raisons de douter.

Alors que la dramaturgie britannique est traditionnellement bridée par la force d'une intrigue dont les personnages sont les rouages, Crimp s'en libère pour faire de ses personnages, de leurs caractères, de leurs états d'âme, de leur vision du couple, du bonheur, du jeu de rôles que les règles sociales imposent à chacun l'objet même de l'intrigue, et pour descendre ainsi dans les tréfonds de l'âme humaine, où les fils de nos destinées se nouent à notre insu.

Et il excelle à faire surgir de conversations ordinaires tout un monde de tensions, d'équivoques et de violence sourde, que le thème de l'adultère, suggéré avec une rare finesse, hante sans, cependant, en livrer la clef.

"Mais pourquoi diable l'as-tu ramenée ici ?"
"Je ne veux pas t'embrasser, je t'ai déjà embrassée"
"Mais que vais-je devenir si je dois passer le reste de ma vie à simuler l'amour ?"


pierre aimar
Samedi 17 Juillet 2010
Lu 930 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 82





Inscription à la newsletter