Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




7 mars au 19 septembre. Mark Brusse : "Heureusement l'art n'est pas raisonnable", à Dunkerque au Jardin de sculptures. Par Jacqueline Aimar

Le LAAC de Dunkerque, (lieu d'art et d'action contemporaine) présente une importante exposition à caractère rétrospectif de l'œuvre de Mark Brusse, suite à un don exceptionnel de l'artiste : trois sculptures de la série Natural Wood de 1968.


Mark Brusse, Curious Eleguas, 2006, détail © ADAGP, Paris 2009
Mark Brusse, Curious Eleguas, 2006, détail © ADAGP, Paris 2009
Mark Brusse est hollandais et lié à Karel Appel et César Doméla.
Autour de la série « Natural Wood », une première salle réunira des oeuvres formellement proches de l’art minimal mais qui s'en détachent néanmoins par l’intégration d’éléments biographiques : couleurs des structures en bois de « Natural Wood » reprenant celles des plafonds et des portes des maisons hollandaises du XVIIe siècle.
Une deuxième salle sera consacrée aux assemblages d’objets réalisés par l’artiste dès 1961. Mark Brusse, par ses assemblages d’objets en bois de récupération et de divers matériaux trouvés dans la rue, crée un univers singulier de « machines bricolées » qui affirment ironiquement leur inutilité.
Ces oeuvres ont attiré l’attention de quelques figures du Nouveau Réalisme comme Daniel Spoerri ou
surtout Pierre Restany.
Avec Fabula un troisième temps mettra en lumière l’aspect onirique présent tant dans de nombreuses sculptures de l’artiste que dans ses grands dessins sur papier « Hanji ». Ces oeuvres, peuplées d’êtres mystérieux mis en scène de manière décalée et incongrue, questionnent la vie, la mort et la vanité des comportements humains. Mythologies personnelles, fruits de l’imagination de l’artiste, elles sont inspirées par ses fréquents séjours en Asie et Amérique latine et réfèrent à des objets symboliques et rituels : la plume, le coquillage, la main, le sexe, l’oeil ou le serpent.
Quant au cabinet d'arts graphiques du LAAC, il présentera des collages de l'artiste en véritables assemblages sur papier où se mêlent dessins et objets récupérés.

Jardin de sculptures
59140 Dunkerque
T : 03 28 29 56 00
Parking rue des Chantiers de France
art.contemporain@ville-dunkerque.fr
www.ville-dunkerque.fr


pierre aimar
Mardi 19 Janvier 2010
Lu 1394 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter