Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




7 mai au 18 juin 2010, Birmanie / Myanmar, Un autre regard. Artistes contemporains birmans à la Ferme des Arts de Vaison-la-Romaine

La Birmanie, rebaptisée Myanmar en 1989 par le nouveau régime, est certainement un des pays les plus secrets et les plus étonnants d’Asie. Mal connue en Occident, la Birmanie est souvent représentée de façon caricaturale.


7 mai au 18 juin 2010, Birmanie / Myanmar, Un autre regard. Artistes contemporains birmans à la Ferme des Arts de Vaison-la-Romaine
A cause d’un régime politique local autoritaire, les visiteurs arrivent généralement tendus ou méfiants sur cette terre d’Asie. Mais le Myanmar, pays consacré à la beauté, c’est-à-dire la création du beau, provoque immanquablement un choc esthétique pour tous les visiteurs, qui en repartent profondément impressionnés et éblouis.
Dans un contexte politique particulièrement répressif, les artistes birmans éprouvent une véritable
difficulté à créer. Aussi sont-ils habitués depuis toujours à ruser dans leur art afin de regagner petit à petit leur liberté de création.
L’Association La Honas Art & Vie, initiatrice de cette exposition, oeuvre depuis une dizaine d’années pour la rencontre avec la scène artistique contemporaine Birmane. Elle met donc en place différentes actions pour promouvoir les oeuvres d’une richesse exceptionnelle d’artistes du Myanmar, malgré le peu de moyens d’expression qui leur est accordé. Des expositions ont déjà été organisées à Paris et en Drôme Provençale, et d’autres sont en projet pour les mois qui viennent en France et en Belgique.
Les ventes réalisées grâce à ces opérations ont déjà permis d’aider à la construction d’une école dans la zone dévastée par le cyclone Nargis en 2008 et ont fait l’objet de donations dans différentes écoles au sein des Monastères.
Les dons accordés à l’Association sont tous reversés aux moines birmans, ainsi qu’aux associations birmanes qui supervisent sur place tous les projets.


pierre aimar
Lundi 26 Avril 2010
Lu 1139 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter