Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




7 juillet au 15 novembre, Perpétuel Paradoxe de Rashid Rana au musée Guimet, Paris

Le musée Guimet présente l’exposition Perpétuel Paradoxe et expose pour la première fois en France les oeuvres contemporaines de Rashid Rana, considéré comme le plus grand artiste pakistanais contemporain pour ses montages de photographies numériques, ses sculptures ou encore ses installations vidéos.


7 juillet au 15 novembre, Perpétuel Paradoxe de Rashid Rana au musée Guimet, Paris
Une vingtaine d’ oeuvres déroutantes et paradoxales, seront dispersées dans la collection permanente du musée, offrant l’occasion exceptionnelle de confronter art contemporain et oeuvres asiatiques millénaires du musée Guimet, questionnant ainsi la tradition et ses « illusions de permanence », les temps profonds et les temps contemporains.
A travers cette présentation nouvelle et audacieuse, le musée Guimet se lance pleinement dans le champ de l’art contemporain. Jacques Giès, Président du musée Guimet justifie ainsi sa démarche : « Le musée est bien plus qu’un dépôt de trésors. En regard de l’importance de la « question asiatique » dans notre monde contemporain – où ces cultures se font pour la première fois, dans notre propre histoire et dans un devenir commun, une place de plus en plus large-, il est temps, telle est notre conviction, de revoir, de repenser notre conception muséale. »
Depuis une dizaine d’année, Rashid Rana, peintre à l’origine reconnu publiquement au Pakistan et dans de nombreux pays du Moyen Orient et en Europe, a choisi de travailler l’image digitale, lui permettant d’associer dans une même oeuvre des éléments opposés par micro-incrustations de détails photographiques et pixellisation de l’image. En associant le vu et le non vu, l’artiste souligne les antagonismes qui se jouent entre les cultures et pointe la responsabilité de ceux qui fabriquent les images d’aujourd’hui en jouant un rôle dans la construction des traditions de demain… « En ces temps incertains, nous avons perdu le privilège d’avoir une vision du monde sans équivoque. Aujourd’hui, chaque image, chaque idée ou chaque vérité comprend en même temps son contraire ». Rashid Rana.
Cette exposition Perpétuel Paradoxe s’inscrit dans l’actualité du musée Guimet dédiée au Pakistan, dont l’exposition « Pakistan – Terre de rencontre-(Ier-VI ème siècles) les arts du Gandhara » en cours jusqu’au 16 août, est l’occasion unique en France de venir découvrir 200 oeuvres gréco-bouddhiques caractéristiques du Gandhara, mêlant art classique grec et art indien, dans une fusion des genres et des styles.
Cette double actualité autour du Pakistan offre l’opportunité unique d’une confrontation entre patrimoine ancien et création contemporaine.

Plus d’information sur www.guimet.fr
Musée Guimet- 6 place d’Iéna – 75116 Paris


pierre aimar
Mardi 15 Juin 2010
Lu 621 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter