Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




7 au 25 juillet, L'Annonce faite à Marie, à la Crypte Saint-Joseph des Brotteaux, Lyon

« Du théâtre. Du très bon. Du “comme-ça-devrait-toujours-être” : dépoussiéré et physique, entièrement sur le bout de la langue. Rarement entendu un texte aussi dur à l'égard de la famille. Aussi fort. La distribution est ad hoc. Et le public en état de choc après chaque représentation. » Frédérick Houdaer, écrivain et directeur de collection aux éditions A plus d'un titre.


7 au 25 juillet, L'Annonce faite à Marie, à la Crypte Saint-Joseph des Brotteaux, Lyon
Ce « Mystère en quatre actes et un prologue » connut un vif succès lors de sa création en 2007 à l’abbaye d’Ainay (Lyon). Natasha Bezriche, qui interprète la mère, magnifie la progression dramaturgique avec des chants du bassin méditerranéen.

La fable
Jeune fille, Violaine a été désirée par Pierre de Craon, bâtisseur de cathédrale, porteur de la lèpre qu’à son tour elle a contractée en lui donnant un baiser.
« Que sa jeune soeur ait saisi cette occasion pour lui prendre son fiancé ; que le père ait soutenu l’aînée, la mère, la cadette ; que l’aînée, malgré la déchéance survenue, ait pourtant prêté assistance à sa terrible soeur, que cette dernière lui ait montré sa reconnaissance en la tuant ; que les derniers moments aient été ceux d’un pardon général : voilà tous les éléments d’un drame domestique autour de la rivalité de deux soeurs que l’art et la fable n’ont cessé de répéter ou de retrouver. » (Michel Autrand, professeur émérite à la Sorbonne et spécialiste de Paul Claudel)
Méli, mélo, drame ou… mystère ?

Mystère !
A plus d’un sens du terme. Mystère du conte, du contradictoire humain : la fange et son contraire, l’abîme et l’élèvement, l’enlisement et la sanctification, le divin pris en otage... C’est encore le fond qui surprend le moins. La forme, la langue, d’avantage… Belles, formelles… décalées. Quel est ce mal plus secret que mystérieux qui empeste l’amour ? « Quelle est cette force destructrice attachée à la chair comme une punition, une promesse qui arrache si brutalement les êtres à tout ce qu’ils aimaient jusque là ? » (M.A) Religieux travestissement de la nature qui transpire sous les ors et s’exsude. Le miracle qui s’opère, c’est Dieu qui capitule : à coeurs et corps aussi bien qu’à âmes ouverts.

Chacun des personnages est une icône monolithique, animale : il parle et bouge dans la manière et l’ordre de la fonction pour laquelle la vie l’a préparé et formé sur « une terre qui accepte toutes les graines ». Il constate et ne porte de jugement ni sur lui-même ni sur les autres. Sa vie est instinct, absorption plus que réflexion. Il fait avec.

Informations pratiques
Mise en scène : Michel Béatrix
Avec
Michel Béatrix : Anne Vercors
Natasha Bezriche : La Mère et chants
Françoise Jardel : Violaine
Claire Lebobe-Maxime : Mara
Jean-Marc Louaisil : Jacques Hury
Hervé Tharel : Pierre de CraonMercredi à 19h – Jeudi, vendredi et samedi à 20h30 – Dimanche à 17h (relâche le lundi et le mardi)

Crypte Saint-Joseph des Brotteaux
99 rue Crillon, Lyon 6e
Métro A, arrêt Massena
Tarifs : 20€, 15€ (seniors, étudiants, adhérents FNAC), 10€ (scolaires, demandeurs d’emploi, professionnels du spectacle et groupes – à partir de 10 personnes et sur réservation)
Locations FNAC et Ticketnet
Renseignements et réservations : 06 15 58 06 72 – ciemb@aol.com
cie.michel-beatrix.over-blog.com/


Marion de Saint Vaast
Jeudi 27 Mai 2010
Lu 1147 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 82










Inscription à la newsletter