Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




7 au 14 août 2010, exposition « Mézenc exceptionnel » à la mairie des Estables, Haute-Loire

L’Association pour la Préservation des Paysages Exceptionnels du Mézenc présente cette année à la mairie des Estables, du 7 au 14 août, une exposition d’artistes sous le titre « Mézenc exceptionnel ». L’atelier du peintre Auguste Boudignon et le photographe Philippe Bousseaud ont été invités à présenter une quarantaine d’oeuvres sur le thème des paysages du plateau.


7 au 14 août 2010, exposition « Mézenc exceptionnel » à la mairie des Estables, Haute-Loire
Cette manifestation ouverte à tout public s’inscrit dans la démarche de sensibilisation et de valorisation des paysages du plateau engagée depuis plusieurs années par l’APPEM.
Fondée en 2002 l’APPEM, association agréée pour la protection de l’environnement, compte aujourd’hui plus de deux cents membres. Elle milite pour la défense et la promotion des paysages du plateau jusqu’ici miraculeusement préservés et qui constituent à ses yeux des vecteurs de développement économique (agriculture, tourisme, artisanat). Ils forment aussi une sorte de porte d’entrée à la découverte des différentes cultures du plateau - et leur imbrication - autrement dit de ses richesses patrimoniales naturelles, humaines et historiques. L’exposition présentée cette année est l’une des traductions du travail de sensibilisation et d’observation des paysages du plateau qui est au coeur des préoccupations de l’APPEM.
Parallèlement à cette exposition qui entend montrer la diversité des approches de ces paysages par des artistes, l’association cherche à cerner leurs évolutions par la création d’un observatoire des paysages. Ce travail de longue haleine prévoit d’une part la constitution d’archives photographiques à partir des collections de ses adhérents et sympathisants et d‘autre part le suivi de l’évolution des paysages en reconduisant année après année des prises de vues photographiques comparatives. Il fera l’objet dès l’année prochaine d’une exposition et d’une première publication. Une journée d’étude sera également organisée en parallèle et assurera à cet ensemble ses fondements critiques et scientifiques.
La place est laissée aujourd’hui aux artistes, c'est-à-dire à l’atelier d’Auguste Boudignon et à Philippe Bousseaud. Leurs oeuvres rendent compte de deux moyens d’approches différents. Elles témoignent de la sensibilité et de la singularité de leur regard. Comme le dit l’un d’eux, ils nous montrent ce que nous ne voyons plus, nous incitent à observer, voire à tenter de traduire nos propres émotions; leurs oeuvres nous confortent aussi dans l’exigence d’attention et de soin à apporter à la préservation et la mise en valeur de ce Mézenc exceptionnel.


pierre aimar
Vendredi 23 Juillet 2010
Lu 1184 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter