Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




30 octobre au 31 janvier, « André Charles Boulle et l'art de son temps, un nouveau style pour l'Europe » au Musée des Arts Décoratifs de Francfort

« André Charles BOULLE, 1642 1732, Un nouveau style pour l’Europe » est la première rétrospective jamais consacrée au plus célèbre ébéniste du roi Louis XIV né en 1642 et mort en 1732. Du 30 octobre 2009 au 31 janvier 2010, le Museum für Angewandte Kunst Frankfurt lui rendra hommage en accueillant cette exposition qui montre comment l’artiste a influencé l’avènement d’une esthétique européenne. Initiée et entièrement conçue par les historiens de l’art Jean-Dominique Augarde et Jean Nérée Ronfort, activement soutenus par le Professeur Ulrich Schneider, directeur du Musée.


André Charles Boulle, un nom gravé dans l’histoire des Arts Décoratifs

30 octobre au 31 janvier, « André Charles Boulle et l'art de son temps, un nouveau style pour l'Europe » au Musée des Arts Décoratifs de Francfort
Avant même qu’il eût atteint 30 ans, le nom d’André Charles Boulle (1642-1732), Ébéniste, Fondeur, Ciseleur, Doreur, Sculpteur et Marqueteur Ordinaire du Roi, était célèbre à travers l’Europe. Louis XIV reconnut son talent en 1672 en lui accordant un atelier à l’intérieur du palais du Louvre. Il travailla ainsi pour le Roi Soleil, pour la Reine, pour le Grand Dauphin et pour les princes de la famille royale. Les plus notables financiers du royaume se disputèrent ses productions pour meubler leurs hôtels de la place Vendôme. Les princes Électeurs de Saxe, de Bavière et de Cologne, le roi d’Espagne comptèrent parmi ses clients. Depuis lors, ses créations n’ont jamais cessé de symboliser la réussite financière et sociale. Ayant oeuvré dans la capitale du luxe et de l’art de vivre, André Charles Boulle n’en a que plus considérablement influencé la formation du « grand goût », style particulier dont le rayonnement dépasse
largement les frontières.
Son génie totalement novateur dans la conception des formes, s’accompagna d’une virtuosité inouïe du travail du bronze doré qu’il allia pour la première fois à ses marqueteries. Ses créations, meubles et objets en bronze, constituent le sommet absolu de l’élégance, combinant des formes extraordinaires à des matières confinant au précieux, à travers une excellence d’exécution qui n’a jamais été retrouvée. C’est pourquoi ses créations ont toujours été considérées par les amateurs comme des pièces d’exception, présentées comme telles dans les plus grands musées du monde, et capables d’atteindre des prix records lors de ventes.

Une scénographie signée Juan Pablo Molyneux

Le Museum für Angewandte Kunst Frankfurt, qui accueille l’exposition, est un édifice emblématique de la ville de Francfort, conçu par Richard Meier en 1985 selon un modèle qui influença le design du J. Paul Getty Museum et toutes les créations futures de l’architecte.
C’est dans ce bâtiment baigné de lumière que le célèbre architecte chilien, Juan Pablo Molyneux, va inscrire l’exposition dans l’espace avec l’objectif de mettre en évidence l’éclosion, au temps de Boulle, d’une nouvelle esthétique qui allait devenir pour les siècles suivants le modèle européen. Avec des bureaux à New York et Paris, Molyneux a réalisé des commandes privées en Amérique du Sud, aux Etats-Unis, au Canada, en Europe, au Moyen-Orient. Il a aussi mené des projets pour des institutions publiques, comme à St Petersbourg ou à Paris. Juan Pablo Molyneux a également pour mission d’habiller le Boeing 737, des jets privés, ou encore des suites du luxueux paquebot « World of ResidenSea ». Parmi ses nombreuses distinctions, il a notamment été nommé « Chevalier des Arts et des Lettres » en 2004. Farouche défenseur d’un classicisme engagé, il conçoit des scénographies inspirées qui trouvent leurs origines dans l’Histoire sans être toutefois de simples reconstitutions. « J’essaie de distiller ce qui est attendu pour le transformer en quelque chose d’inattendu », confie-t-il.

Museum Für Angewandte Kunst Frankfurt
Schaumainkai 17
60594 Frankfurt, Allemagne
www.angewandtekunst-frankfurt.de & www.acboulle.org

Vernissage : jeudi 29 octobre 2009, 19h
Dates d’exposition : 30 octobre 2009 > 31 janvier 2010
Entrée : 10 euros (tarif réduit : 5 euros)
Horaires d’ouverture : 10h-17h (mardi, jeudi, vendredi, samedi et dimanche) / 10h-21h le mercredi


pierre aimar
Jeudi 8 Octobre 2009
Lu 881 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter