Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




25 ans du Louis XV - Alain Ducasse. Retour sur une célébration internationale avec 240 chefs et 300 étoiles, les 16, 17 et 18 novembre 2012

Durant 3 jours, se sont réunis à Monaco, 240 chefs internationaux invités par Monte-Carlo SBM et Alain Ducasse pour célébrer 25 ans de création culinaire au restaurant Le Louis XV.
Pour la première fois, ces talents d’aujourd’hui et de demain, représentant 300 étoiles et 25 pays, dont les chefs qui incarnent la «Génération Ducasse » se sont réunis autour de leur passion partagée du beau et du bon.


Célébration internationale des 25 ans du Louis XV - Alain Ducasse © Philippe Fitte / realis
Célébration internationale des 25 ans du Louis XV - Alain Ducasse © Philippe Fitte / realis
Temps fort de ce rendez-vous inédit, la création d’un marché éphémère méditerranéen dans la Salle des Etoiles du Sporting Monte-Carlo où 100 produits des rivieras italienne et française ont été présentés aux chefs.

14 d’entre eux dont Fulvio Pierangelini (Italie), David Chang et Daniel Patterson (Etats-Unis), Hiroyuki Kanda (Japon), Maroun Chedid (Liban), Andoni Luis Aduriz (Espagne), Paul Pairet, Dong Zhenxiang (Chine), Tom Kitchin (Ecosse), Diego Munoz Velasquez (Pérou), Christophe Michalak, Pierre Herme, Christophe Devoille, Nicolas Berger (France) ont réalisé des performances de live cooking avec certains de ces produits.

En point d’orgue de cette rencontre internationale, le dîner de Gala d’exception à l’Hôtel de Paris dans la salle Empire et au restaurant Le Louis XV réalisé par Alain Ducasse, Franck Cerutti et Dominique Lory.

Au menu de ce dîner d’exception…

En guise de mise en bouche, le Barbagiuan suivi des Primeurs de nos paysans à cru, condiment d’ici, fine pâte en impression de légumes.
Suivent les Gamberoni de San Remo, délicate gelée, le petit épeautre de Haute-Provence, artichauts épineux, tartufi di Alba ; Poissons de pêche locale, savoureux bouillon aux goûts marins puis tourte de gibiers à plumes.
Enfin côté sucré, Cookpot de pomme et coing, glace au lait de Rocagel, Conversation, bonbon limoncello, tablette chocolat noir praliné et sablé noisette.

Pour accompagner ces plats, Dom Pérignon Vintage Rosé 1995, Magnum ; Dom Pérignon Œnothèque Vintage 1993, Magnum ; « Y » 2009, Bordeaux Blanc ; Château Cheval Blanc 2004, Saint-Emilion, Premier grand cru classé A, Magnum ; Château d’Yquem 1988, Sauternes, Premier cru supérieur ; Hennessy Paradis Impérial, Rare Cognac.


« de la nature à la cuisine, il faut respecter le gout originel de chaque produit », Alain Ducasse

Alain Ducasse © Stephane Danna / realis
Alain Ducasse © Stephane Danna / realis
Au terme de ce rendez-vous Alain Ducasse souhaite que l’on retienne de ces échanges et de ce partage une règle essentielle : « de la nature à la cuisine, il faut respecter le gout originel de chaque produit » parce que pour lui, « le cuisinier est le premier défenseur de la nature, ses choix l’engagent autant comme cuisinier qu’en tant que citoyen. A ce titre, l’intérêt du public pour ce qu’il mange est rassurant puisqu’il le conduit à réfléchir à l’avenir de la planète. » Et de conclure : « Le cuisinier est un artisan du bonheur et de souvenirs savoureux. »


Pierre Aimar
Dimanche 18 Novembre 2012
Lu 49266 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 12





Inscription à la newsletter