Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




23 Avril au 31 Juillet 2010, Fleurs et oiseaux de Chine au Musée des arts asiatiques de Toulon

Fleurs et oiseaux de chine. Collections aimablement prêtées par le musée Guimet au Musée des arts asiatiques de Toulon Exposition du 23 Avril au 31 Juillet 2010.
Le musée Guimet de Paris prête durant trois mois une série d’estampes en couleurs, dessins à l’encre, porcelaines des XVIIème et XVIIIème siècles sur le thème Fleurs et Oiseaux, « Hua Niao », l’un des genres les plus appréciés de la peinture chinoise.


23 Avril au 31 Juillet 2010, Fleurs et oiseaux de Chine au Musée des arts asiatiques de Toulon
Depuis la dynastie des Song, les artistes n’ont cessé de se pencher sur la nature et de traduire son mode de fonctionnement qui est, en fait, très proche du nôtre. L’oriental, plus que l’occidental, parvient à se fondre dans cet univers. Nous le verrons, en regardant de près ces œuvres, l’artiste chinois réussit à capter le chant de la nature, il est en résonance avec elle. Un univers poétique, mystérieux, tout en finesse et légèreté.
Réalisés il y a environ 350 ans, les estampes, dessins et céramiques exposés, nous étonneront par la diversité des techniques picturales utilisées ainsi que par la beauté des tons très nuancés. Les estampes du « Studio des 10 bambous » ainsi que celles du « Jardin grand comme un grain de moutarde » ont été réalisées pour apprendre aux jeunes artistes les techniques des maîtres anciens, une véritable encyclopédie de la peinture chinoise ! Quant à la série dite « Kaempfer », les gravures ont un contenu symbolique différent : les chinois, soucieux du respect des rites et traditions, les envoyaient à l’occasion d’anniversaires de naissances, de mariage, de départ à la retraite. Elles se présentent comme des rébus que les destinataires doivent déchiffrer.
On notera aussi dans l’expression plastique une grande expressivité. Qu’ils appartiennent à la voie traditionnelle ou à la voie excentrique, les maîtres de l’époque Qing ont exprimé leur vision de la nature avec une émotion personnelle et une maîtrise parfaite du trait. Leurs œuvres possèdent déjà les signes de la « modernité ».

Commissariat de l’exposition : Guillemette Coulomb, conservateur du musée. gcoulomb@mairie-toulon.fr
Contact presse : 04 94 36 83 11
Un catalogue de l’exposition est disponible gratuitement pour la presse sur présentation d’une carte.
Musée ouvert du mardi au dimanche inclus de 12 heures à 18 heures.
169 littoral Frédéric Mistral
83000 Toulon (bus 3 et 23)
Tél : 04 94 36 83 10


pierre aimar
Jeudi 18 Mars 2010
Lu 1685 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter