Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




22 au 27 mars 2011, 2e Festival international du court-métrage d’animation de Roanne

Le meilleur de l’animation mondiale en format court à Roanne, du 22 au 27 mars La deuxième édition du Festival international du court-métrage d’animation de Roanne organisé par la Ville de Roanne se déroulera du 22 au 27 mars 2011 au cinéma l’Espace Renoir.


Plus de 130 films et 30 pays représentés

22 au 27 mars 2011, 2e Festival international du court-métrage d’animation de Roanne
Avec plus de 2 500 spectateurs en 2010 et une programmation de très grande qualité, le Festival international du court-métrage d’animation de Roanne s’est positionné dès la première année comme un événement qui compte dans ce secteur. La deuxième édition, qui se déroulera du mardi 22 au dimanche 27 mars 2011 en collaboration avec le cinéma art et essai l’Espace Renoir, prend encore un peu plus d’ampleur.
Pendant 6 jours (au lieu de 3 l’an dernier), le festival, sous la direction artistique de Loïc Portier, propose à la découverte plus de 130 films issus des quatre coins du globe (une trentaine de pays représentés), répartis sur différents programmes :

- Quatre compétitions : internationale, nationale, expérimentale (une rareté sur un festival d’animation) et vidéo clips.
- - Des rétrospectives diverses : Nuit du fantastique, comédies délirantes, animation allemande...

Le festival est présidé par un jury international de professionnels reconnus issus du milieu cinématographique et cible plus particulièrement les 14-30 ans, même si l’objectif est de toucher un large public (à noter cependant que le festival est déconseillé aux moins de 13 ans). En organisant ce festival du court-métrage d’animation, la Ville de Roanne souhaite rendre accessibles des oeuvres originales présentant une grande diversité thématique et technique ; elle souhaite également affirmer des choix et une identité culturelle, en choisissant un secteur peu développé dans les grands réseaux ; et enfin, la Ville de Roanne marque ainsi son soutien à des créateurs au talent émergent. Pour exemple, « Logorama », court-métrage made in France qui faisait partie de la sélection 2010 du festival, a été récompensé par un Oscar en mars dernier et avait déjà été primé lors de son passage au festival de Cannes 2009. Le public découvrira également les dernières productions d’écoles françaises (Supinfocom, Les Gobelins…) et européennes (HFF Postdam, Royal College of Art…) ainsi que les nouveaux films de studio d’animation reconnus mondialement pour leurs propositions des plus originales. Seront aussi présentées des oeuvres récemment primées dans d’importants festivals internationaux (Clermont-Ferrand, Cannes, Annecy, Los Angeles, Berlin, Sundance...).

Diversité technique et créativité sans limite

Le festival permet la découverte de ce qui se fait de plus créatif en matière de court-métrage d’animation et balaye une très grande variété de techniques d’animation, classiques pour certaines, innovantes pour d’autres (pâte à modeler, découpage, 3D, 2D, peinture sur verre, sable…). Guidé par l’Homme-caméra, porteur de l’identité visuelle du festival, le spectateur se trouve plongé au coeur d’univers multiples, d’une créativité sans limite. Affranchis des « contraintes » des acteurs et des décors, les réalisateurs peuvent laisser libre cours à leur imagination.

Les nouveautés de l’édition 2011

Au chapitre des nouveautés pour cette deuxième édition : des expositions sur des films d’animation références, des conférences autour des techniques d’animation, un programme « Du court au long », un best-of de films européens, et la mise en place d’un « jury jeune ». Pour ce jury, 5 jeunes, entre 16 et 25 ans, seront sélectionnés à partir d’une critique cinématographique et auront la lourde, mais passionnante tâche, d’être seuls juges de la compétition internationale de vidéo clips. La critique permettant la sélection porte sur le vidéo-clip vainqueur l’an dernier, « No Corras Tanto », de César Diaz Mélendez. Il est possible de s’inscrire jusqu’au 15 février et les résultats seront publiés à partir du 5 mars (le règlement est consultable sur le site internet du festival).

Le court-métrage d’animation comme outil pédagogique

En marge de la compétition, le festival proposera, comme l’an dernier, différents programmes d’éducation à l’image en milieu scolaire, à destination des enfants de 3 à 10 ans, et grâce au programme « Le court s’anime pour tous », les courts-métrages constitueront la base d’interventions dans différentes structures hospitalières et sociales. L’objectif est, très clairement, de faire découvrir ces oeuvres peu accessibles à un large public, et d’en faire des supports de débats, d’échanges.

Roanne, grand rendez-vous du petit format

Une programmation de haute volée, une compétition expérimentale qui n’existait pas jusqu’alors en France dans le secteur de l’animation, la mise en valeur des studios indépendants mais également des écoles d’animation françaises et européennes, un volet pédagogique à destination des enfants et de publics spécifiques : le festival international du court-métrage d’animation de Roanne possède de très nombreux atouts, et la Ville de Roanne espère devenir une adresse incontournable des aficionados du cinéma d’animation, format court.

Toutes les informations sur animationfestival.roanne.fr


Pierre Aimar
Lundi 24 Janvier 2011
Lu 550 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 27





Inscription à la newsletter