Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




21 > 25.10.10 : Pascal Vanhoecke présente : Salon of Vanity (Stand C9), Chic Art Fair à la Cité de la mode et du design, Paris

Pascal Vanhoecke a choisi de présenter les œuvres du peintre Michael Burges, des photographes Robert Gligorov et José Manuel Ballester, et du designer Claudio Colucci en les articulant autour du thème des vanités.


José Manuel Balleste, Lugar de Caza, 2008, Photographie sur papier Fuji Cristal Archive, H 114,7 x 160,8 cm
José Manuel Balleste, Lugar de Caza, 2008, Photographie sur papier Fuji Cristal Archive, H 114,7 x 160,8 cm
Le stand occupé par Claudio Colucci revêt des allures de salon intime où les œuvres dialoguent entre elles, jouent avec le thème du Memento mori (« Souviens-toi que tu es mortel »), et conduit le spectateur à prendre conscience du temps présent et de la vanité d’une existence vouée à la mort. Loin de proposer une vision pessimiste et nihiliste de la condition humaine, les artistes rendent au contraire hommage à la puissance créatrice de la vie, Installation sur la terrasse de Shigeko Hirakawa : Air poumon….niveau 3 (œuvre n°7).
On pourra aussi admirer une œuvre de l’artiste plasticienne Shigeko Hirakawa au niveau trois du bâtiment (œuvre n°7).

Claudio Colucci (1965, Locarno, Suisse) a créé une scénographie destinée à dépasser la fonctionnalité de l’objet pour en faire une œuvre d’art en soi. Ses réflexions techniques et philosophiques l’ont conduit aux morphings-maximes tridimensionnels pour rendre concrète et palpable la rencontre de deux concepts, comme la mort et l’amour, figurés par une tête de mort et un cœur.

Robert Gligorov (1960, Kriva Palanka, Macédoine) travaille dans ses photographies sur l’allégorie de la mort par la présence de la tête de mort, du pistolet ou bien d’objets du quotidien qui prennent un sens dramatique. Il s’adresse ainsi directement à l’imaginaire du spectateur, le choque, le brutalise par une critique cynique du monde contemporain.

Michael Burges (1954, Düsseldorf, Allemagne) travaille sur les interactions entre les couleurs, l’espace et l’énergie. Fasciné par les phénomènes optiques et physiques, il pousse le geste pictural dans la série des Virtual Space vers l’abstraction totale en enfermant la toile derrière une plaque de plexiglas qui rend impossible toute préhension stable de l’œuvre, qui semble ainsi en perpétuel mouvement de recomposition. Dans les Reverse Glass Painting, la mise en scène de l’espace et des couleurs est un hymne à la vie qui provoque émotionnellement les codes esthétiques du spectateur au profit d’une expérience sensorielle.

José Manuel Ballester (1960, Madrid, Espagne) est connu pour son utilisation originale de la photographie d’espaces architecturaux vidés de toute présence humaine. La démesure architecturale et la déshumanisation des espaces est au cœur de son travail, qui le pousse ici à une relecture de tableaux de maîtres par la suppression des figures. Les toiles prennent alors une dimension nouvelle, les paysages, qui étaient relégués au second plan, deviennent le sujet principal. Faisant dialoguer passé et présent, il souligne l’intérêt des peintres de l’époque pour le paysage, alors que le genre n’était pas encore reconnu. Il pose ainsi la question du rôle des commanditaires dans les préoccupations picturales des artistes.

Shigeko Hirakawa (1953, Fukuoka, Japon) créé des installations qui interagissent avec la nature et leur milieu environnant. La relation aux éléments et au paysage est essentielle dans le travail de l’artiste. Son œuvre Air Poumon a été installée au Musée de la Mine du Nord/Pas de Calais pour matérialiser l’air et figurer le poumon, en contraste avec les mines et l’enfermement des mineurs dans les entrailles de la terre. Ces structures à la membrane translucide balancée par le vent évoquent la vulnérabilité de l’homme et sa dépendance au milieu naturel.

Informations pratiques

Pour les visiteurs : 21 octobre de 14h00 à 23h00 (vernissage uniquement sur invitation)
22 octobre de 11h00 à 20h00
23 et 24 octobre de 11h00 à 21h00
25 octobre de 11h00 à 17h00.

Accès Piétons :
Cité de la Mode et du Design – Docks en Seine – 34 Quai d’ Austerlitz – 75013 – PARIS
Métro :
En RER : ligne C – En Métro : ligne 5 et 10 – Gare d’ Austerlitz sortie « gare d’Austerlitz »
Parking :
2 Parkings sont à votre disposition dans le quartier : Parking Gare d’Austerlitz et Parking Quai d’Austerlitz (en face du salon)


pierre aimar
Mardi 19 Octobre 2010
Lu 707 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter