Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




21.11.10 au 13.02.11 : Denis Savary, Carrousel, Centre d’art contemporain de la Ferme du Buisson, Marne-la-Vallée

Considéré comme un artiste phare de sa génération en Suisse, Denis Savary présente sa première exposition d’envergure en France.


Alma (d’après Kokoschka), 2007 Technique mixte, hauteur 168 cm Courtesy galerie Xippas, Paris et galerie Evergreene, Genève
Alma (d’après Kokoschka), 2007 Technique mixte, hauteur 168 cm Courtesy galerie Xippas, Paris et galerie Evergreene, Genève
A l’instar de ses deux grandes expositions personnelles au Centre Pasquart (Bienne) et à la Villa Bernasconi (Genève) cette année, Denis Savary conçoit son projet à la Ferme du Buisson comme une quasi-rétrospective, mêlant des oeuvres existantes représentatives de l’ensemble de son travail et de nouvelles productions.

Inclassable et protéiforme, son travail prend tour à tour la forme de sculptures, de dessins, d’installations, de vidéos ou de pièces sonores. Privilégiant des procédés d’appropriation, de citation ou de collaboration, Denis Savary navigue librement entre ces différents médiums et les associe pour mieux explorer le décloisonnement des genres (au croisement de la science et des beaux-arts, de la zoologie, de la botanique et de la littérature) et des époques (chez lui les oeuvres de ses contemporains côtoient aisément celles de Vallotton, d’Hodler ou des indiens hopi).

Projetant dans l'architecture particulière du Centre d’art (ses escaliers, ses sous-sols, ses greniers…) le motif de la maison de poupée qui le fascine tant, l’artiste propose une déambulation dans l'intimité de personnages solitaires, où l’on croise les fantômes de Ferdinand Ferber, Oscar Kokoschka, Thomas Edison ou Nicolas de Larmessin. Des plantes vertes anthropomorphiques se balancent au plafond, un manège tourne à vide, des milliers de marines miniatures tapissent les murs, la poupée grandeur nature d’Alma Malher côtoie une table qui grince en souvenir d’une performance chorégraphique… Le jeu de correspondances et de télescopage des références ne manque pas d’évoquer une quête de l’oeuvre d’art totale volontairement dérisoire. L’environnement à la fois plastique, scénique et cinématographique relève ici d’un bricolage monstrueux et hétérogène où s’enchevêtrent films et sculptures, oeuvres originales, éléments de décor et contributions d’autres artistes. Empreinte d’un humour mélancolique caractéristique, Carrousel est une exposition à lire comme un roman ou à écouter comme un morceau de musique : chaque salle est conçue comme le chapitre d’une fiction accompagnée d’une véritable bande-son. Dans ces espaces-temps singuliers traversés de mouvements imperceptibles, c’est toute une mécanique de l’exposition qui se met en branle, petite fabrique d’obsessions où les choses semblent toujours en suspens ou en devenir… Julie Pellegrin, directrice de la Ferme du Buisson

Denis Savary, Carrousel
Exposition du 21 novembre 2010 au 13 février 2011
Vernissage dimanche 21 novembre à partir de 15h
Navette gratuite devant l’Opéra-Bastille à 14h30 (réservations au 01 64 62 77 77)

Centre d’art contemporain de la Ferme du Buisson
Allée de la Ferme – Noisiel
77448 Marne-la-Vallée cedex 2
Tel. 01 64 62 77 77
www.lafermedubuisson.com


pierre aimar
Mardi 12 Octobre 2010
Lu 1291 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter