Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




20 février au 9 mai. L’OM. 110 Ans. 110 Photographies. 11 Plasticiens marseillais jouent les prolongations, Palais des Art, Marseille

A l’occasion des 110 ans du club de football de l’Olympique de Marseille, la Fondation Regards de Provence révèle 110 reproductions photographiques des moments forts du club depuis sa création et met à l’honneur les œuvres d’une équipe de 11 plasticiens marseillais sur le thème du football et de l’OM.


L’exposition « L’OM. 110 Ans. 110 Photographies. 11 Plasticiens marseillais jouent les prolongations »,

20 février au 9 mai. L’OM. 110 Ans. 110 Photographies. 11 Plasticiens marseillais jouent les prolongations, Palais des Art, Marseille
issue en partie du « Livre géant des 110 ans », sera présentée du 20 février au 9 mai 2010, dans les salons du Palais des Arts à Marseille.

Emblème sportif de la ville de Marseille, mais aussi du football français, l’Olympique de Marseille est un club à part, par son palmarès, par sa dimension médiatique et par sa popularité. Son histoire fait partie du patrimoine de Marseille et la Fondation Regards de Provence, dont la mission est de promouvoir la culture de Marseille, de la Provence et de la Méditerranée, a choisi de célébrer plus d’un siècle d’histoires de l’un des clubs sportifs les plus connus au monde. Elle a constitué une équipe de 11 artistes marseillais - Jean-Baptiste Audat, Bernard Briançon, Frédéric Clavère, Luc Dubost, Bruno Guitard, Georges Guye, Piotr Klemensiewicz, Patrick Moquet, Stephan Muntaner, Jean-Jacques Surian et Michel Zevort – qui ont porté leurs regards de plasticiens sur l’attraction du football et de ce club mythique en créant en l’honneur de l’OM des œuvres inédites.

L’OM, notre album de famille

En 1899, l’OM est un club omnisport où le football, sport débutant, est loin d’être le sport le plus populaire. Au fil des années, l’OM s’impose dans la région, fédérant autour de son parcours, de plus en plus de Marseillais. La dimension nationale acquise avec la Coupe de France va de paire avec les premiers résultats en championnat de France dans les années 1930. Cette montée en puissance ne s’infirmera pas avec le temps. L’OM devenant un incontournable, le symbole de l’identité marseillaise… une véritable « légende ».

Cette exposition de photographies restitue des moments inoubliables ou inédits, des Instantanés de légende olympienne, des émotions restées intactes dans le cœur des Supporters, honore ces Joueurs mythiques qui ont forgé la légende, ces Personnalités incontournables qui ont hissé ce club, montre des Lieux emblématiques et des Objets vénérés. Elle permet de redécouvrir les Unes historiques des journaux et des magazines, qui se disputent la meilleure formule pour sacrer les champions.

L’OM est une famille, qui s’occupe très tôt de ses Minots, accueille et adopte les étrangers, qu’ils soient joueurs sur la pelouse, ou spectateurs dans les tribunes et les virages. Les supporters, abonnés ou non, sont le 12ème homme de l’équipe, toujours derrière à l’encourager, par le chant, les cris, les injures folkloriques, les tifos colorés, les drapeaux et surtout les écharpes qui scandent uniformément une danse visuelle bien orchestrée.

L’OM est plus qu’un club de football, le stade Vélodrome est plus qu’une enceinte sportive, et la Commanderie, est plus qu'un simple centre d’entraînement ; ils constituent un puissant levier social. Avec OM Attitude, « la branche cœur de l’OM », créée en avril 2000, le pouvoir médiatique de l'OM et de ses joueurs est mis au service de causes nobles, en soutien de l'action sociale de la ville et au-delà des frontières.

L’OM et le sport dans l’Art

Une équipe de foot de 11 Plasticiens marseillais posent leurs questions au monde du football et à l’équipe de l’OM en particulier. Ils donnent à voir, à découvrir, à inventer aussi des prolongements du football, sortes de prolongations ajoutées, mais qui se jouent dans un match autre, celui de la création artistique, dont le terrain n’est pas aussi déterminé et définitif que la superficie de la pelouse d’un stade, tant les règles de jeu sont des règles du « Je ». L’artiste crée ses propres règles qui le guident et le déconcertent souvent. Le sport, le football, n’est pas un thème qui est à illustrer de façon mimétique, une illustration réaliste de ses composantes ; mais bien plutôt un thème qui est le lieu animé de stimuli qui excitent la réflexion de l’artiste.

« Droit au But » pour l’OM, c’est une incitation clairement comprise : la trajectoire est dessinée, il y a un adversaire, un lieu où se joue la partie, des règles. « Droit au But » pour l’artiste, c’est d’abord se poser la question si celui-ci existe, et, si oui, où il est. Quand le But « se trouve » en football, il n’a de cesse de « se chercher » en Art.

L’Art est une expression visuelle qui, comme la photographie, manifeste a posteriori, la présence du réel. Mais contrairement aux thèmes majeurs de l’art - le nu, la nature morte, la peinture d’histoire, le paysage, le portrait… - le sport en général et le football en particulier, ne sont pas très présents sur les cimaises des musées.
Il faut attendre le début du XXème siècle pour voir apparaître le mot « football » dans les titres des tableaux : Douanier Rousseau, Les joueurs de football en 1908 ; Umberto Boccioni, Dynamisme d’un footballeur en 1913 ; Nicolas de Stael, Footballeurs en 1952, entre autres.

Dans le domaine de la communication, des artistes ont été invités à créer les affiches des grandes rencontres liées au football : Juan Miro, affiche pour les 75 ans du Barça en 1974 et pour la Coupe du Monde de Football en 1982 ; et d’autres artistes de la scène contemporaine internationale, comme Alechinsky, Tapiès, Chilida, Titus-Carmel, Erro, Arroyo, Topor, Saura, Adami, Velickovic, Monory, Folon entre autres.

L’OM. 110 Ans. 110 Photographies. 11 Plasticiens marseillais jouent les prolongations
Au Palais des Art, Place Carli, Cours Julien, Marseille - du 20 février au 9 mai 2010
Le Palais des Arts est ouvert tous les jours de 10h à 18h. Fermeture uniquement le 1er mai 2010.
Tarif normal : 4,50 € Tarifs réduits : 3,50 € - 2,30 € - 1,50 €
Tarif spécial abonnés lors des matchs à domicile du club, sur présentation du billet et de la carte, valable durant toute la durée de l’exposition : 3 €.
Tarif spécial pour tout détenteur de billet simple des supporters adverses valable la veille, le jour ou le lendemain d’un match du club à domicile : 3 €.


pierre aimar
Mercredi 27 Janvier 2010
Lu 1343 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter