Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




20/12 <> Contes du Toit du Monde & Contes du pays des neiges, de Gérard Gelas, salle Pierre Jullien à Nyons

Dans Contes du Pays des Neiges et Contes du Toit du Monde Gérard Gelas propose quelques-uns de ces récits, tels qu’ils furent racontés des centaines de milliers de fois sous le ciel étoilé des nuits indiennes ou à la lumière du soleil levant, lorsque les sommets de l’Himalaya émergent de la nuit comme des pointes de diamant.


Photo Manuel Pascual
Photo Manuel Pascual
Les « Jataka » du Bouddha Shakyamouni
Il y a 2500 ans, dans le nord de l’Inde, aux pieds des Himalayas, naît le Prince Siddharta qui deviendra le
Bouddha Shakyamouni. Comme tous les petits princes, il passe son enfance à courir et à jouer dans les palais fastueux de son père, le roi Suddhodana et de sa mère, la reine Mayadévi. Il vit dans l’insouciance.
Un jour, alors qu’il se promène dans les rues de la ville, il découvre les souffrances de la maladie, de la vieillesse et de la mort. Il est bouleversé. Pourquoi les hommes souffrent-ils tant tout au long de leur vie ? Pourquoi y a-t-il tant de malheurs dans le monde ? Le prince décide de quitter le palais. Pendant de longues années, il cherche, doute, médite. Soudain, alors qu’il se trouve sous un grand pipala (l’arbre de la bodhi), il comprend.
En un éclair, il "voit" que les êtres souffrent parce qu’ils sont ignorants de la nature de l’esprit humain. Le prince devient ainsi un bouddha, le Bouddha Shakyamouni. Il fait le vœu de faire profiter tous les êtres de sa découverte afin qu’ils ne souffrent plus et soient enfin pleinement heureux. Il parcourt à pied les plaines, les montagnes, les déserts… Partout où il va, il enseigne à ceux qui lui demandent comment découvrir le trésor que chacun porte au fond de soi. Parfois, pour mieux se faire comprendre, il raconte quelques épisodes de ses vies passées.
En effet, avant sa naissance, il avait déjà vécu de nombreuses existences : il avait été femme, cerf, prince, tortue, reine, lièvre…
Le conteur et la conteuse nous diront en musique et en magie ces récits millénaires, riches de sagesse, de poésie et de merveilleux. Dans une forêt d’instruments : trompes tibétaines, flûtes de roseau, gongs, cymbales, maracas, timbale et autres percussions, les enfants sont installés sur des zafous (coussins tibétains), parmi lesquels s’avance un ponton de bois doré.
L’utilisation de la magie nous permet avec humour de rappeler que tout se transforme…

20 décembre 2008 à 9h30 à la Maison de Pays de Nyons


pierre aimar
Vendredi 5 Décembre 2008
Lu 200 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 82





Inscription à la newsletter