Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)



2 et 3 avril, Les Diablogues de Roland Dubillard, avec Jacques Gamblin et François Morel au Théâtre de Privas


« Pourtant, il se portait comme un toast. »

Si un individu vous affirme qu’il est une pendule, peut-être vaut-il mieux ne pas le contredire. Il doit avoir ses raisons.
Après tout, on ne sait jamais. Dans Les Diablogues, Roland Dubillard réinvente à sa façon le dialogue de sourds. D’ailleurs c’est simple comme bonjour. Prenez deux protagonistes, appelez les Un et Deux, et pour corser la chose donnez leur l’apparence de comédiens pince sans rire, comme Jacques Gamblin et François Morel, par exemple. Il n’y a plus qu’à les laisser s’expliquer avec les mots de l’auteur. Bientôt le réel se met à tanguer, tremble sur ses fondements. Obéissant à une logique folle, le langage a largué les amarres. Vous voilà face à deux acharnés fermement décidés à ne pas se comprendre emportés par des mots qui les égarent bien au-delà du raisonnable. En trois coups de cuillère à pot et à peine deux répliques, le quotidien bascule dans le fantastique, l’ordre cède la place au chaos le plus hilarant.

Acteur, auteur dramatique, Roland Dubillard est né en 1923 s’amuse très tôt des contradictions du langage à travers les dialogues de Grégoire et Amédée, pièce radiophonique dont il est l’un des deux interprètes et qui en s’étoffant deviendra Les Diablogues.
Roland Dubillard est aussi l’auteur de nombreuses pièces à l’humour décapant comme La Maison
d’os, Le Jardin aux betteraves, Où boivent les vaches…
Hughes Le Tanneur


pierre aimar
Vendredi 13 Mars 2009
Lu 262 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 83





Inscription à la newsletter







Un Ovni dans le ciel d'Arles...



Venise ? Ici ou ailleurs ?

Venise ? Ici ou ailleurs ?


Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément

Ardèche. La tour à eau de Gilles Clément