Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




19 juin-13 septembre 2009, Henri Cartier-Bresson, L’imaginaire d’après nature, Musée d’Art moderne de la Ville de Paris

Le Musée d’Art moderne de la Ville présente, à l’occasion du centenaire de la naissance d’Henri Cartier-Bresson (1908-2004) la reconstitution d’une exposition itinérante de 1975 à 1980 réalisée par l’artiste, rassemblant soixante-dix photographies de grand format tel qu’elles étaient montrées à l’époque.


Simiane la Rotonde, France, 1969 © Henri Cartier-Bresson / Magnum Photos
Simiane la Rotonde, France, 1969 © Henri Cartier-Bresson / Magnum Photos
En 1982, au moment de l’achat par le musée d’Art moderne de la Ville de Paris d’une dizaine d’œuvres à Henri Cartier-Bresson, et peu de temps après que le musée lui a consacré successivement deux expositions (une de photographies, une autre de dessins), l’artiste fait don de son exposition entière de 1975 au musée. Ces œuvres sont considérées comme des documents jusqu’à leur inscription à l’inventaire des collections du musée en 2002. Entièrement restauré, le fonds est aujourd’hui exposé.

Cette présentation au musée d’Art moderne est la reconstitution de l’exposition de 1975 titrée à l’époque « Quarante ans de photographie ». « L’imaginaire d’après nature », texte écrit par l’artiste, servait d’introduction à l’ensemble.
Cette reconstitution est une sorte de « best of » de l’œuvre du photographe à un moment donné. Elle est aussi un témoignage sur le regard que peut poser un artiste sur son propre travail et sur la manière dont on réalisait les expositions de photographies dans les années soixante-dix : les tirages, de taille imposante (70 x 90 cm), étaient montés sur carton ou sur aluminium et accrochés tels quels, sans encadrement. C’est ce même principe qui est conservé ici.

Une documentation réalisée à partir des archives de l’exposition de 1975 retrace son histoire et sa fortune critique.

Un film sur Henri Cartier-Bresson vient compléter cette exposition réalisée en l’honneur de « l’œil du siècle », l’année de son centenaire. Sont exposées également, dans les collections du musée, les œuvres de Martine Franck.

Henri Cartier-Bresson
L’imaginaire d’après nature
19 juin-13 septembre 2009
Musée d’Art moderne de la Ville de Paris
11 avenue du Président Wilson - 75116 Paris
Tél. 01 53 67 40 51
www.mam.paris.fr


pierre aimar
Lundi 18 Mai 2009
Lu 588 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter