Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




19 février au 9 mai. Charley Toorop au Musée d'Art Moderne, Paris. Par Jacqueline Aimar

Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris offre la première rétrospective à Paris consacrée à Charley Toorop, artiste phare de l'art moderne néerlandais. Reprise de l'exposition Surtout pas de principes organisée en 2008 par Marja Bosma au Musée Boymans Van Beuningen de Rotterdam.


Du luminisme au réalisme

Autoportrait devant la palette, 1934 Kröller-Müller Museum, Otterlo © ADAGP
Autoportrait devant la palette, 1934 Kröller-Müller Museum, Otterlo © ADAGP
Marja Bosma présente une version adaptée de cette exposition y intégrant notamment une « chambre d’amis » dans laquelle prennent place les artistes de sa famille et de son cercle illustrant la situation de Charley Toorop, à la croisée des chemins de la modernité.
L’exposition comprendra environ 110 oeuvres : 85 de Charley Toorop et d’autres, de différents artistes, amis ou proches : Bart van der Leck, Fernand Léger, Piet Mondrian, Gerrit, Rietveld, Ossip Zadkine, Jan Toorop, Edgar Fernhout, John Raedecker, Pyke Koch, Henk Chabot, Joris Ivens, John Fernhout et Eva Besnyö.
Après des débuts placés sous le signe du luminisme, puis d’un expressionnisme d’une tonalité sombre, l’artiste atteint vers 1927 sa pleine maturité artistique s’inscrivant alors dans le courant de la nouvelle objectivité qu’elle approfondira de manière singulière jusqu’à sa mort en 1955. Foncièrement réaliste, elle conserve de ses débuts marqués par le symbolisme et le premier Van Gogh, l’exigence d’un « regard
inspiré » dans la transposition picturale de la réalité. Dans les portraits de groupes, ceux des artistes de son cercle ou des paysans de Zélande, aussi bien que dans son impressionnante série d’autoportraits ou de portraits de commande auxquels la crise économique la contraint, la figure humaine s’impose avec une incroyable force plastique. Marqué par une grande sensibilité sociale et des valeurs qui lui feront refuser de collaborer à l’organisation mise en place pendant l’occupation des Pays-Bas, le réalisme de Charley Toorop est autant en prise avec l’époque que parti prenant de la modernité.
L’artiste fait montre d’une totale ouverture d’esprit: surtout pas de principes hormis la qualité des oeuvres. Amie de longue date et collectionneuse - de Piet Mondrian, proche de Bart van der
Leck, elle fait aménager sa maison par Gerrit Rietveld. Elle n’en est pas moins amie de Henk Chabot, représentant d’un expressionnisme aux thèmes vernaculaires, comme du sculpteur John Rädercker qui développe à partir du cubisme une oeuvre très personnelle.

Des peintres en famille

Proche du cinéaste Joris Ivens, à qui elle confie la formation de son fils John Fernhout, elle soutient aussi le cinéma d’avant-garde en participant à Filmliga.
Fille du grand peintre symboliste Jan Toorop, elle a à coeur de prolonger la dynastie familiale avec son fils Edgar Fernhout qui, de peintre figuratif devient, après guerre, l’un des principaux représentants de la nouvelle abstraction en Hollande. Cette influence sur la jeune génération se traduit aussi par le rôle d’exemple qu’elle a tenu pour Pyke Koch, l’un des artistes les plus représentatifs du réalisme magique.
Très attentive à l’art international, Charley Toorop séjourne à plusieurs reprises à Paris, elle y admire particulièrement Fernand Léger et s’y lie d’amitié avec Zadkine.

18 février - 11 avril 2010
Autour de l’exposition , Institut Néerlandais (Salon Hôtel Turgot)
Charley Toorop Privée : Dessins et Lettres

À l’occasion de l’exposition Charley Toorop (1891 - 1955) au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, la Fondation Custodia organise, à l’Institut Néerlandais, une exposition-dossier sur cette artiste néerlandaise remarquable. La sélection de dessins et de lettres de Charley Toorop met en évidence les difficultés que l’artiste rencontre dans la gestation et l’accomplissement de son oeuvre. Ainsi ses échanges épistolaires se réfèrent en grande partie à sa condition de femme engagée dans une création d’avant-garde.

Pratique

Institut Néerlandais
121, rue de Lille 75007 Paris , tél. 01 53 59 12 40
info@institutneerlandais.com
www.institutneerlandais.com
Bénéficiez d’un tarif réduit pour l’exposition Charley Toorop privée - Dessins & Lettres à l’Institut Néerlandais sur présentation de votre billet d’entrée à l’exposition.


pierre aimar
Mercredi 27 Janvier 2010
Lu 2067 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter