Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




19/10 au 13/11 > Paris, Galerie Saphir au Marais : Maurice Mendjisky. Hommage aux combattants du ghetto de Varsovie

Né à Lodz en 1889, mort en 1951, Maurice Mendjisky (nous respectons l’orthographe figurant sur le titre du livre où sont reproduits ces dessins), après s’être installé à la Ruche en 1909 et avoir été pendant plusieurs années le compagnon de la célèbre Kiki, a dès 1933 stigmatisé le nazisme : il a participé avec Signac à la création du Mouvement des intellectuels pour la Paix, puis s’est engagé, avec sa femme Rosette (qui sera déportée) dans la Résistance. Et un de ses fils, Claude, a été assassiné par les nazis, à Nice, en juillet 1944.


Exceptionnelle suite de 23 dessins en très grand format illustrant le poème de Paul Eluard

Maurice Mendjisky
Maurice Mendjisky
C’est à la mémoire de ce fils assassiné qu’est dédié l’ensemble des 23 dessins, réalisés entre 1949 et 1951, que nous présentons aujourd’hui. Cet ensemble unique, qui comportait à l’origine 12 dessins de plus, a servi à illustrer le livre « Hommage aux Combattants du Ghetto de Varsovie », publié à Monaco en 1955 avec des textes d’André Salmon, de Vercors, et un superbe poème de Paul Eluard. Mais dans le volume les dessins de Maurice Mendjisky ont été très fortement réduits. La puissance expressionniste des œuvres originales, telles que jaillies de l’inconscient, de la mémoire et de la volonté créatrice de l’artiste, est au delà de toute comparaison avec ce qui a été imprimé en 1955, avec en particulier une monumentalité (certains dessins atteignant un mètre de côté) qui n’apparaissait pas dans l’édition, si soignée fût – elle.

Avec une vigueur dans la simplification du trait qui le place en héritier direct des plus grands expressionnistes français et allemands, avec un sens de la mise en page qui dramatise sans concession son sujet, Maurice Mendjisky justifie sans ambiguïté, dans cette extraordinaire symphonie pathétique en noir et blanc, l’attention et les louanges, rapportées par André Salmon, de critiques aussi avertis que Matisse et Picasso, celui – ci, pourtant avare de compliments, n’ayant pas caché son admiration pour « ces planches sur lesquelles s’est exhalé le dernier souffle de l’artiste ».

Pratique

Maurice Mendjisky. Hommage aux combattants du ghetto de Varsovie
Exceptionnelle suite de 23 dessins en très grand format illustrant le poème de Paul Eluard
Exposition à la Galerie Saphir au Marais du 19 Octobre au 13 Novembre 2008
Vernissage Dimanche 19 octobre 2008 de 17 heures à 20 heures
Vente ultérieurement à l’Hôtel Drouot (S.V.V. Tajan)

Renseignements
Elie Szapiro. Expert
Ancien chargé de conférences en Histoire de l’Art Juif à l’INALCO
Galerie Saphir au Marais, 69 rue du Temple, 75003 Paris 01 42 72 61 19
galerie-saphir@wanadoo.fr

Maître Matthias Jakobowicz
Commissaire priseur
SVV Tajan, 37 rue des Mathurins, 75008 Paris
01 53 30 30 83


pierre aimar
Lundi 27 Octobre 2008
Lu 666 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter