Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




16 septembre au 3 janvier 2010, Biennale de Lyon 2009, « Le spectacle du quotidien » par Hou Hanru

La Biennale de Lyon figure parmi les biennales d’art contemporain les plus marquantes aujourd’hui. Crée en 1991 par le Ministère de la Culture et la Ville de Lyon, elle est à présent la « Biennale française » et occupe une place de tout premier plan dans le monde l’art. Rendez-vous artistique incontournable, elle attire un public de plus en plus large (140 000 visiteurs en 2007).
Elle fête en 2009 sa dixième édition.
La prochaine Biennale de Lyon se tiendra du 16 septembre 2009 au 3 janvier 2010, dans plusieurs lieux de la ville de Lyon. Intitulée « Le spectacle du quotidien », elle sera conduite par Hou Hanru, commissaire et Thierry Raspail, directeur artistique.


Le projet artistique de la Biennale de Lyon 2009 « Le spectacle du quotidien » par Hou Hanru

Hou Hanru © Osama Dawod
Hou Hanru © Osama Dawod
Nous vivons dans la société du spectacle.
Malgré ses effets aliénants sur notre vie et nos liens sociaux, elle est l’une des conditions fondamentales de notre existence. A l’époque de la globalisation ou de l’ « empire global » (Antonio Negri et Michael Hardt), il n’existe plus de « dehors » pour cette société du spectacle. Comment dès lors créer les conditions du nécessaire développement d’idées critiques, créatives, nouvelles, subversives ? C’est en s’engageant sur la question du quotidien que l’art contemporain peut retrouver son rôle social de force critique - et permettre à l’imagination de faire des propositions pour un monde meilleur. Le quotidien est depuis plusieurs décennies déjà désigné comme le champ le plus favorable à une possible reconquête de notre liberté face à l’ordre établi. A l’heure de la globalisation et de la crise, cette pensée retrouve toute son actualité.

De plus en plus nous embrassons un monde reconstruit sur la complexité. La réinvention de nos pratiques quotidiennes est un aspect crucial de la fondation de cet ordre nouveau. C’est également le contexte le plus stimulant dans lequel l’art contemporain peut évoluer et obtenir une nouvelle pertinence. Car à l’heure de la globalisation, il ne suffit plus que l’art contemporain soit devenu un phénomène spectaculaire accepté par tout le monde sur notre planète. Il est important de montrer que des artistes et des communautés d’artistes en nombre toujours plus grand, venant des différentes régions du monde, interviennent sur le champ du quotidien pour en faire surgir de nouvelles formes et de nouvelles significations, des usages nouveaux. Leur ambition : réinventer l’ordinaire pour en faire quelque chose de spectaculaire, d’unique, afin de produire de nouvelles expressions de la complexité, de la diversité, de l’interactivité. Leur intelligence : utiliser les outils les plus efficaces (incluant les biennales) pour promouvoir leurs pratiques. C’est cette tendance que la Xe Biennale de Lyon va explorer et présenter. Le spectacle du quotidien change à la fois le spectacle et le quotidien !

La Biennale de Lyon, 10 éditions. Une Biennale d’auteur née d’un projet de Musée

La Biennale de Lyon est née d’un projet du Musée d’art contemporain de Lyon dirigé depuis sa création en 1984 par Thierry Raspail. De 1984 à 1988, la Biennale est précédée d’une manifestation annuelle intitulée « Octobre des arts » qui s’achève avec l’exposition « La Couleur seule, l’expérience du monochrome ». Celle-ci retrace l’aventure du monochrome, des prémices impressionnistes edes avant-gardes historiques jusqu’à l’actualité du moment, de Malevitch à Anish Kapoor. Présentée dans différents lieux de la ville, « La Couleur seule » remporte un franc succès et ouvre ainsi une brèche dessinant le potentiel de la Ville de Lyon à accueillir en région une manifestation internationale à la suite de l’interruption de la Biennale de Paris en 1985, et aboutit en septembre 1991 à la première édition de la Biennale de Lyon.

Le désir de créer une structure capable de se renouveler artistiquement tout en construisant sur le long terme un projet stable en lien avec le territoire, a donné lieu à la création d’un mode d’organisation particulier à la Biennale de Lyon : une direction artistique construisant une problématique globale sur la durée, qui choisit à chaque édition un commissariat avec lequel elle collabore étroitement en vue de la conception d’un projet artistique.
La Biennale de Lyon est ainsi une véritable Biennale d’auteur et tel que le disait Jean-Hubert Martin, « une habile manière de faire traiter les thèmes à travers la personnalité d’autres ». Chaque Biennale est l’occasion de développer une problématique spécifique. Ses neufs éditions se sont organisées selon trois trilogies successives, la première consacrée à l’Histoire, la seconde à la Globalisation et la troisième à la Temporalité. Elles ont accueilli aussi bien des commissaires historiens d’art que des critiques ou des curators internationaux parmi lesquels : Harald Szeemann, Jean-Hubert Martin, le Consortium (avec Robert Nickas et Anne Pontégnie), Stéphanie Moisdon et Hans Ulrich Obrist, et en 2009, Hou Hanru.

Information pratiques

Du mercredi 16 septembre 2009 au dimanche 3 janvier 2010
Fermé le 25 décembre 2009 et le 1er janvier 2010

Journées professionnelles
Lundi 14 et mardi 15 septembre 2009

Horaires d’ouverture
Du mardi au dimanche de 12h à 19h
Nocturne le vendredi de 12h à 22h
Fermeture hebdomadaire le lundi
www.biennaledelyon.com


pierre aimar
Lundi 20 Avril 2009
Lu 1547 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter