Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




16 et 17 juillet 2010, le « Cirque invisible » de et par Victoria Chaplin et Jean Baptiste Thierrée, Campo Santo de Perpignan

C'est le spectacle à voir. Victoria Chaplin et Jean Baptiste Thierrée font preuve d'une imagination créatrice inépuisable pour éblouir les spectateurs. C'est un éblouissement poétique ; une succession de poésies visuelles légères et amusées qui enchantent l'enfant qui souvent s'est endormi dans le corps des adultes. A voir absolument. Pierre Aimar, Festivals ici et ailleurs


Victoria Chaplin © jean louis fernandez
Victoria Chaplin © jean louis fernandez
Le cadre historique du Campo Santo de Perpignan se prépare à accueillir deux soirées exceptionnelles pour deux artistes « hors normes » ces vendredi 16 et samedi 17 juillet à 21H45. Figures emblématiques, pionniers et inspirateurs du nouveau Cirque, ils suscitent partout dans le monde le même enthousiasme. A la barre du «Cirque invisible », cabaret onirique flamboyant et généreux, le couple Victoria Chaplin et Jean Baptiste Thierrée vous promet un pur moment d’émerveillement sous les étoiles, un divertissement de haute voltige.
Ils sont 2…

Le cirque invisible c’est l’histoire d’un coup de foudre romanesque entre un fils d’ouvrier devenu comédien puis saltimbanque et la fille de Charlie Chaplin monstre sacré du cinéma américain. Depuis leur rencontre en 1969, Victoria et Jean-Baptiste ne se sont jamais quittés. Deux véritables trésors vivants du spectacle, ils sont toujours deux, deux écorchés, deux rebelles, deux forains, deux génies de la piste. Aux antipodes l’un de l’autre : lui joue au chahuteur et à l’histrion, elle entre en scène silencieuse, avec son regard surpris, presqu’épouvanté.

Jean Baptiste THIERREE ex comédien de Planchon, Resnais, Peter Brook et Fellini … Jongleur de l’imaginaire, magicien du détail, avec ses valises paysages, il réinvente l’art de la fausse maladresse, l’élégance de l’absurde… Il brouille les pistes, avec des jeux de trompe-l’œil qui mêlent l’infiniment petit et l’infiniment grand, le visible et l’invisible, dans un dialogue entre les objets et leurs représentations. Il mêle les univers : de l’opéra baroque à Edith Piaf, des peintures de la Renaissance italienne aux cartes postales de la butte Montmartre… Son inspiration décalée et naïve se mêle aux transformations poétiques de Victoria Chaplin.

Victoria CHAPLIN (quatrième fille d’Oona et de Charlie Chaplin,) tour à tour femme-orchestre, coupée en morceaux, funambule, contorsionniste, acrobate, inquiétante faiseuse de métamorphoses… En délicieuse danseuse de fil, elle marche, dort, nage et danse sur celui-ci avec une élégance naturelle. Elle fait sonner son corps, l’enveloppe d’ombrelles, lui donne des airs de bicyclette, avec ses regards à fendre l’âme. Elle transfigure les objets du quotidien : une chaîne de vélo en bijou, une robe de Pompadour en cheval baroque, une table et une chaise à bascule en dragon qui fume. La scène foisonne d’animaux fantastiques et d’insectes imaginaires : libellules géantes, grenouilles serpents, papillons de ferrailles. Le spectateur voyage en Chine, à Shanghai, ses paravents et ses ombrelles, ses instruments de musique.
Le spectacle multiplie les saynètes. De ces rebondissements surgissent des détournements de sens, des jeux de mots et d’images, des mouvances.

Une évidence envahit l’espace et sert de fil conducteur non narratif entre les constantes péripéties. C’est une œuvre finement menée, instaurant une véritable complicité avec les spectateurs. Un théâtre de l’instant dont la légèreté transporte. Les deux artistes ont rodé leurs numéros depuis une trentaine d’années dans trois oeuvres : le Cirque bonjour, le Cirque imaginaire et le Cirque Invisible (depuis 1990). Mais le spectacle n’est jamais tout à fait le même. Ce cabaret onirique est un travail de longue haleine, travail sur le miracle de la légèreté jusqu’à l’émerveillement. C’est ainsi que le couple invente, soir après soir, l’histoire héroïque et féerique d’un cirque libertaire et fraternel. Vivifiant, le Cirque Invisible des CHAPLIN/THIERRÉE communique un enthousiasme immédiat. Le spectateur ne peut plus faire autrement qu’oublier, pendant quelques heures, qu’il a grandi. A l’heure du virtuel et des effets spéciaux, ces deux génies de la légèreté créent des courts-circuits fascinants dans l’imaginaire des spectateurs, façonnant par leur art « de bric et de broc raffiné » un cirque puissant et irréel.

Prix des places : de 10€ à 35€. Renseignements et réservations : Palmarium (Quai Vauban à Perpignan, du lundi au samedi de 10h30 à 18h), à la Fnac de Perpignan (Place de Catalogne du lundi au samedi de 10h à 19h), par téléphone au 0 892 68 36 22 (du lundi au samedi de 9h à 19h30), et sur www.estivales.com .. Achat possible sur place 1h avant le début du spectacle, paiement par chèque ou espèces uniquement.


pierre aimar
Mardi 13 Juillet 2010
Lu 1671 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 82










Inscription à la newsletter