Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




15 septembre au 4 octobre, Festival international de danse de Lausanne

Ce festival, organisé chaque année en automne par le Théâtre Sévelin 36, propose des productions se situant dans la mouvance de la danse que l'on peut voir sur les grandes scènes internationales actuelles. Un des objectifs du festival est de donner la possibilité au public de découvrir les différents courants de ce qui se passe en Suisse et dans le monde, en inscrivant le Théâtre Sévelin 36 dans un réseau de diffusion dynamique.


Ceci est un scoop : La danse existe ! Ouf.

BIG 3rd episode (happy/end) par le collectif Superamas (F/AT)
BIG 3rd episode (happy/end) par le collectif Superamas (F/AT)
C’est vrai puisque c’est officiel: depuis janvier 2009, la profession de danseur est enfin reconnue comme un métier par l’OFFT (Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie).
Soulagement et nostalgie: on a quand même bien perdu en exotisme à ne plus être assimilés aux danseuses de cabaret…
Danser sur nos plateaux nationaux tout en n’existant pas, c’était quand même assez chic. Ça renforçait le côté «art de l’éphémère» associé à la danse. Et que va-t-il se passer maintenant que les tendances diverses de la danse ne sont plus réunies sous la bannière de leur «non-existence»?
Assez rigolé, ici et ailleurs, dorénavant c’est du sérieux. Des formations, une association professionnelle, … autant d’outils nécessaires pour que la danse se développe et consolide ses conditions d’existence.
Pour les professionnels bien sûr, mais aussi pour vous, cher public.
Et cette 12ème édition du festival témoigne, avec une part belle à la création suisse, de la vitalité de cette danse enfin légitimée.
Les 3 épisodes de M.E.S.T., de la Cie Utilité Publique (CH), viendront ponctuer le festival. Inspirée des séries télévisées américaines telles que Six Feet Under, la série chorégraphique M.E.S.T. suit les péripéties tragicomiques d’une famille de bouchers. Entouré d’une très belle équipe d’interprètes et d’intervenants, Nicholas Pettit présente ce spectacle en création.

Caterina Sagna (I), avec Basso Ostinato, livre un travail virtuose liant texte et mouvement. Trois danseurs/comédiens magnifiques, et une farce cruelle, où nos rires s’étranglent parfois de tendresse.
Avec Black Swan, Gilles Jobin (CH) juxtapose une danse très calligraphiée à un système emprunté au théâtre japonais: manipulation d’objets, de personnes, faisant basculer espace et perception pour évoquer le monde de l’enfance.

Ben J. Riepe (D), jeune chorégraphe allemand des plus prometteurs, déploie un univers très particulier. C’est la rencontre de cinq personnages composés de manières très extrêmes, un peu à la Mattew Barney, et ça s’appelle Amour Espace.

On connaît Thomas Hauert (B) pour avoir plusieurs fois présenté son travail au Théâtre Sévelin 36. Avec Accords, le chorégraphe et ses six danseurs développent un travail sur la relation entre danse et musique. Ils explorent les procédés de composition musicale et inventent une relation démocratique à la musique.

Le collectif Superamas (F/AT), avec BIG 3rd episode (happy/end), multiplie les médias et les astuces: danse, musique, vidéo, doublages de voix, arrêts sur image,… Revisitant de manière jubilatoire maints clichés et situations quotidiennes, Superamas met en évidence le pouvoir du désir du bonheur, en même temps que sa totale vanité.

Hollywood Angst, de Kylie Walters (AU/CH), s’inspire très librement du film Mulholland Drive de David Lynch. La chorégraphe fait se confronter six personnages façonnés sur le mode des archétypes hollywoodiens, comme impuissants face à leur destin.
C’est aussi l’occasion de voir Kylie Walters, une superbe interprète des scènes internationales, passer «derrière la caméra».

Finissons par une première pour le festival: un spectacle jeune public, fascinant et inhabituel dans ce registre: Matrioska, de Tiago Guedes (P).
Et, comme toujours, au menu du festival: esprit de découverte, convivialité, rencontres avec les artistes à la fin des spectacles, classes ouvertes pour professionnels, un parcours dansé, mais encore un atelier de danse pour enfants, une Disco Kids et une Dance Party.
Tout cela pour que vous aussi, vous puissiez dire: La danse existe et y amener ceux de vos amis qui en doutent encore.
Philippe Saire
Directeur artistique

Du 15 septembre au 4 octobre 2009
Théâtre Sévelin 36
Av. de Sévelin 36
1004 Lausanne
www.theatresevelin36.ch
informations et réservations: +41 21 620 00 10


info@theatresevelin36.ch
Mardi 7 Juillet 2009
Lu 694 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 24





Inscription à la newsletter