Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




15 octobre 2009 au 11 juillet 2010, L'Art d'être un homme, Afrique, Océanie, au musée Dapper, Paris

Exposition conçue et réalisée par le musée Dapper, présentant environ 150 œuvres, souvent inédites, provenant de collections publiques ou privées. En ouverture, un aperçu sur l'univers contemporain avec la Sape.


Corps parés

BANGWA CAMEROUN Statue commémorative d'un roi Bois et pigments. H. : 79 cm Musée Dapper, Paris. Inv. n° 0297 © Musée Dapper – photo Hughes Dubois.
BANGWA CAMEROUN Statue commémorative d'un roi Bois et pigments. H. : 79 cm Musée Dapper, Paris. Inv. n° 0297 © Musée Dapper – photo Hughes Dubois.
En Afrique, comme en Océanie, les hommes apparaissent rarement sans ornement. Portés au quotidien ou lors de cérémonies cultuelles, les parures et les emblèmes témoignent d'expériences vécues notamment lors des rites d'initiation qui marquent les différentes étapes de la vie d'un individu. La transformation de l'apparence première, autrement dit du corps nu, est révélatrice du statut occupé dans la communauté. Tous les signes, objets et marques corporelles, affichent l'identité d'une personne et la situent au sein d'un groupe où elle trouve sa place selon son âge, son sexe, sa fonction - celle de chef, de chasseur, d'officiant ou de devin jouissant d'un certain prestige. Les hommes parés sont au centre de relations complexes où se tissent une infinité de liens tant sociaux que religieux, liens avec les autres membres de la société, les ancêtres et les êtres du monde surnaturel.

Un art qui puise dans l'environnement

Conçues pour les hommes - parfois en partage avec les femmes, les parures masculines sont d'une grande diversité. Les habitants de l'Afrique subsaharienne et ceux des îles du Pacifique ont, en effet, largement puisé dans leur environnement, utilisant ainsi une vaste gamme de matériaux pour façonner des objets d'une réelle richesse formelle, allant de l'épuration maximale au foisonnement prodigieux, voire à l'accumulation des éléments. Symboles de vitalité et de puissance destinés entre autres à protéger, la peau, les griffes et les dents d'animaux (léopard, lion, pangolin en Afrique, porc, chien et cachalot en Océanie, par exemple), de même que le plumage des oiseaux, sont fort prisés pour la fabrication de parures de prestige. Lorsqu'il ne fournit pas lui-même les matières - cheveux, poils et dents - pour des ornements d'exception, le corps humain est sollicité par diverses interventions : coiffures, tatouages, scarifications, perforations profondes du nez, des oreilles et des lèvres par des objets plus ou moins grands et façonnés en pierre, fibres, bois, os, coquillage ou métal.

Musée Dapper
35bis rue Paul Valéry
75116 Paris
0145009175
ouvert tous les jours de 11h à 19h fermeture le mardi.
www.dapper.com.fr


dapper@dapper.com.fr
Lundi 8 Mars 2010
Lu 759 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter