Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




15.10.10 au 24.02.11 : exposition rétrospective Henry Moore au musée Rodin, Paris

Exposition rétrospective Henry Moore, l’atelier : sculptures et dessins présentée au musée Rodin du 15 octobre 2010 au 24 février 2011.
Cette exposition consacrée au sculpteur anglais Henry Moore (1898 – 1986) sera la première grande rétrospective de l’artiste organisée à Paris depuis plus de trente ans.


Henry Moore dans son atelier du « haut » à Perry Green – 1952 © Henry Moore Foundation – Photo: Roger Wood
Henry Moore dans son atelier du « haut » à Perry Green – 1952 © Henry Moore Foundation – Photo: Roger Wood
Pour évoquer l’atmosphère extraordinaire de son atelier à Perry Green, en Angleterre, devenu aujourd’hui la Fondation Henry Moore, le musée Rodin présentera plus de cent cinquante sculptures, deux pièces monumentales, une cinquantaine de dessins et trois albums de croquis, ainsi que des ossements, coquillages, morceaux de bois et débris de toutes natures que l’artiste ramassait au cours de ses promenades et parmi lesquels il travaillait.

Cet ensemble retrace la carrière de l’artiste de 1930 au début des années 1980. Dialogues entre le sculpteur et l’objet trouvé, les premières œuvres aux formes abstraites cohabitent à partir de 1939 avec des figures couchées, références explicites au corps humain. Si on retrouve la genèse des premières sculptures d’Henry Moore dans ses dessins et pages de carnets, les œuvres d’après-guerre sont d’abord faites en terre cuite ou en plâtre dans des formats qui tiennent facilement dans la paume de la main. Ce n’est qu’à la fin de sa vie que Moore entreprend une série de pièces colossales, parmi lesquelles Locking Piece et The Arch, qui seront exposées dans la cour de l’hôtel Biron. L’exposition présentera également de nombreuses études préparatoires pour des sculptures, des croquis d’os, de coquillages, de figures. Les célèbres dessins illustrant la vie des gens dans les abris pendant la Seconde Guerre Mondiale viendront compléter cette sélection.

Cette rétrospective est l’occasion de renouer les liens établis dès 1956 entre le sculpteur anglais et le musée Rodin, notamment lors des expositions internationales organisées dans les jardins de l’hôtel Biron, puis à l’occasion des deux expositions qui lui ont été consacrées en 1961 et 1971.


pierre aimar
Vendredi 3 Septembre 2010
Lu 578 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 199





Inscription à la newsletter