Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




14 janvier au 1er février, Repose en Paix, d’après « La Mastication des Morts » de Patrick Kermann, Théâtre des Marronniers, Lyon

Repose en Paix est un spectacle pour un comédien, une chanteuse et un accordéoniste d’après « La Mastication des Morts » de Patrick Kermann, création L’EQUIPE ROZET, coproduction Espace Malraux, Scène Nationale de Chambéry et de la Savoie, avec le soutien du Dôme Théâtre, scène conventionnée Albertville - du Sémaphore – Théâtre d’Irigny et du Théâtre des Marronniers (Lyon), adaptation, mise en scène Bernard Rozet avec Gilles Fisseau, Jeanne-Marie Levy en alternance avec Isabelle Bonnadier, Mélanie Bregant en alternance avec Philippe Bourlois, scénographie Jérôme Sauvion | costumes Eric Chambon, création lumière Xavier Davoust.


La Mastication des Morts propose une succession d’épitaphes. A leur lecture, un tableau se dessine, celui d'un village dont tous les habitants auraient disparu. A partir des textes que nous choisirons, nous tricoterons un parcours imaginaire, sur les traces de cette armée d'ombres, de tous ces morts qui nous livrent à leur manière un élément du puzzle à reconstituer, qui une réflexion, qui un secret, qui une confidence…
Le texte proposé est une mine et permet une multitude de points de vue. C’est donc une grande liberté
pour le metteur en scène quant au choix de la forme et à l'organisation même des textes entre eux.
Certaines épitaphes se répondent et font alors sens, d'autres témoignent d'une grande solitude. Au fil de
leur exploration se crée une tension dramatique et un plaisir immense de découvrir les relations passées
entre tous ces individus.
L'auteur nous invite au travers de ces nombreuses paroles - parfois juste quelques mots - à observer de
manière singulière la vie d'un village tout au long du siècle. Ces épitaphes, qui oscillent entre humour noir,
tendresse et violence, constituent un véritable hymne à la vie.
Il y a de l'amour, de la haine, des grands et des petits malheurs...
Nous constituerons à partir de tous ces textes, une colonne vertébrale, assemblerons tous ces morceaux
de puzzle qui racontent des moments clés d'une vie, et souvent d'une mort, afin de leur donner une
cohérence, un souffle dramatique. A nous d'être inventifs pour rendre palpables ces émotions, par le
geste, l'action, la parole et la musique.


pierre aimar
Vendredi 11 Décembre 2009
Lu 731 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 81










Inscription à la newsletter