Sortir ici et ailleurs, magazine des arts et des spectacles

Membre du Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique (SPCS) et de la Fédération Nationale de la Presse Spécialisée (FNPS)




10 octobre au 20 décembre > Paris, Galerie de la Présidence : Les beaux dimanches d’Henri-Edmond Cross

Les visiteurs de la XXIVème Biennale des Antiquaires – du 11 au 21 septembre 2008 – sont nombreux à avoir arrêté leur promenade sur le stand de la Galerie de la Présidence devant la Familles de cygnes d’Henri Edmond Cross (1856-1910). Un clin d’œil à la très prochaine exposition consacrée par la Galerie de la Présidence à ce peintre poétique…


10 octobre au 20 décembre > Paris, Galerie de la Présidence : Les beaux dimanches d’Henri-Edmond Cross
Du 10 octobre au 20 décembre 2008, Françoise et Florence Chibret-Plaussu présentent une cinquantaine d’aquarelles de Cross. Un événement exceptionnel, les aquarelles de Cross étant rares sur le marché.

En ces années fin de siècle, vers 1890, Henri-Edmond Cross habite encore à Paris. Contemporain et ami de Paul Signac, le peintre aime à faire ses promenades du dimanche dans les parcs de la ville. Au Bois de Boulogne, il réalise ainsi plusieurs toiles représentant les cygnes filant sur l’eau.

Ces œuvres travaillées à la manière divisionniste, mouvement crée par Georges Seurat (son « Dimanche à la Grand Jatte » est considéré comme l’une des pièces fondatrices de cette tendance), révèlent tout le talent et la personnalité de Cross. Installés dans le Sud de la France, au Lavandou (près de Bormes les Mimosas) à partir de 1891, Henri-Edmond Cross et son épouse accueillent régulièrement leurs amis : Théo Van Rysselberghe, vivant dans la maison voisine, mais aussi les Manguin, les Signac, ainsi qu’un certain Henri Matisse, avec qui H.E. Cross entretient une relation très proche et féconde. De fait, Cross initie son ami à l’aquarelle et ouvre Matisse à une palette de couleurs flamboyantes qui le conduira au fauvisme.

Du 10 octobre au 20 décembre, la Galerie de la Présidence réunit des aquarelles qui démontrent l’admiration de Cross pour la mer et ses miroitements, qu’il scrute de sa maison de Saint-Clair sur la plage du Lavandou. Flânant le long des rivages, H.E.Cross capte la beauté lumineuse des paysages provençaux. Il utilise avec un lyrisme admirable la technique de l’aquarelle, à main levée. Formant des méandres de couleurs, ses « vermiculassions » retranscrivent sur la toile le bruissement du vent dans les arbres, le scintillement du soleil, les flux et reflux de l’eau. Sa peinture fait l’admiration du nabi Maurice Denis. Très diminué par de graves problèmes de santé, Cross est l’un des tout premiers à se faire construire sur la plage de Saint-Clair un cabanon pour y remiser ses pinceaux et son matériel. C’est là qu’il peint le dimanche, en toute tranquillité.


Les beaux dimanches d’Henri-Edmond Cross
du 10 octobre au 20 décembre 2008
à la Galerie de la Présidence
90 rue du Faubourg Saint-Honoré – 75008 Paris
Tél. : +33 (0) 1 42 65 49 60 - mail@presidence.fr - www.presidence.fr


pierre aimar
Vendredi 19 Septembre 2008
Lu 521 fois


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 198










Inscription à la newsletter